• Maman
  • Conseils

La rougeole : ce qu'il faut savoir sur cette maladie contagieuse

Article par , le 04/01/2012 à 11h16 , modifié le 04/01/2012 à 11h23 0 commentaire

La rougeole fait à nouveau parler d'elle depuis 2008. Depuis le début de cette épidémie, des milliers de cas de rougeole ont été signalés en France métropolitaine.

Même si l'Institut de veille sanitaire évoque une forte décroissance du nombre de cas depuis l'été 2011, les familles françaises doivent rester vigilantes et prendre en compte les messages de prévention. Pour vaincre une maladie, il faut la connaître. Qu'est-ce que la rougeole ? Comment la transmet-on ? Quels sont les symptômes ? Peut-on la soigner ou l'éradiquer ?Voici quelques réponses à vos questions qui vous permettront enfin de lutter à armes égales.

Qu'est-ce que la rougeole ?

C'est une maladie très contagieuse causée par un virus qui infecte le système respiratoire. Un malade peut en effet infecter jusqu'à vingt personnes. Le saviez-vous ? La rougeole est généralement infantile et guérit au bout d'une quinzaine de jours. Si elle est presque toujours bénigne chez les enfants, sa contraction par un adulte et notamment une femme enceinte, peut avoir de graves conséquences. La rougeole est extrêmement contagieuse (cinq jours avant le début de l'éruption et 5 jours après l'éruption). La bonne nouvelle : une fois guérie, une personne est immunisée à vie contre la maladie.

Comment se transmet la rougeole ?

La transmission se fait surtout par voie aérienne (toux, éternuements) mais aussi par les mains. La contamination peut aussi se faire par des objets contaminés. Ensuite le virus se fixe sur les bronchites puis se propage sur tout le corps.

Quels sont les symptômes de la rougeole ?

La fièvre (jusqu'à 40°C), la toux sèche, le nez qui coule, les yeux rouges, une inflammation de la muqueuse buccale, une grosse fatigue, une perte d'appétit, une difficulté à supporter la lumière sans oublier les éruptions cutanées de plaques rouges. Parfois, il peut y avoir des complications : douleurs abdominales, otites ou diarrhées.

Quels sont les signes cliniques de la rougeole ?

Après la période d'incubation (durée entre la contamination et les premiers signes visibles de la rougeole) qui varie entre 10 à 12 jours, il y a la phase d'invasion prodromique qui dure entre 2 et 4 jours. Elle provoque une fièvre d'environ 40°C qui est accompagnée d'un écoulement nasal, d'une conjonctivite... A ce stade, l'enfant est très contagieux. Puis survient la période de l'éruption avec des taches rouges partout sur le corps. L'enfant doit rester au chaud, garder le lit et se reposer car à ce stade de la maladie, il est extrêmement fatigué.  Cette éruption disparaît en une semaine.  La rougeole ne se traite pas. Pour soulager le malade, il faut l'hydrater et lui donner de l'aspirine ou du paracétamol. Il faut en parler avec votre médecin.

Rougeole ou pas rougeole !

Comment reconnaître les boutons de la rougeole ? Ce sont de petites taches rouges qui font généralement leur apparition derrière les oreilles ou sur le front. Elles s'étendent ensuite sur le visage, le cou... et descend doucement mais sûrement sur tout le corps. Dès que l'éruption cutanée se développe, les premiers symptômes disparaissent, à l'exception de la toux.

Comment éviter la propagation de la rougeole ?

Il y a d'abord la prévention. La meilleure façon de lutter contre cette maladie contagieuse est de diagnostiquer avant tout la rougeole. Le malade, surtout s'il n'est pas vacciné, doit être mis en quarantaine. Si votre enfant est scolarisé, il faut rapidement informer les responsables de l'école ou de la crèche.

Comment éradiquer la maladie ?

Le meilleur moyen d'éradiquer cette maladie est de se faire vacciner. Chez les enfants, deux vaccins Rougeole-Oreillons-Rubéole (ROR) doivent être faits avant leurs deux ans. Selon certains médecins, la médecine douce aiderait aussi à combattre la rougeole (l'aromathérapie, la phytothérapie et la naturopathie).  Renseignez-vous auprès de votre médecin.

Quand se faire vacciner ?

Pour les nourrissons, la première injection se fait généralement entre 12 et 15 mois. Une deuxième injection est conseillée entre 3 et 6 ans. En revanche, la vaccination contre la rougeole peut être pratiquée à partir du neuvième mois pour les enfants qui vivent en collectivité. Elle sera suivie d'une nouvelle vaccination six mois plus tard en association cette fois-ci les oreillons et la rubéole. Ces vaccinations devraient donc permettre à terme d'arrêter la transmission de la rougeole mais aussi des oreillons et de la rubéole.

Danger pour les femmes enceintes

Les femmes enceintes, qui n'ont jamais contracté la maladie, ne doivent pas la sous-estimer. Si elles contractent la rougeole durant leur grossesse, elles peuvent par la suite faire une fausse couche ou accoucher prématurément. Si la future maman a été en contact avec la rougeole, il faut qu'elle consulte immédiatement son médecin.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience