• Maman
  • Conseils

La dysmorphophobie chez les adolescentes, qu'est-ce que c'est ?

Article par , le 25/03/2013 à 11h35 , modifié le 25/03/2013 à 11h37 0 commentaire

La dysmorphophobie est une phobie qui a pour objet son propre corps. Loin des simples complexes liés à son poids, l'adolescent pense avoir un corps déformé. Quelles en sont les causes et comment la soigner ?

La dysmorphophobie ou dysmorphobie est une obsession qui concerne la laideur ou la malformation de son propre corps. C'est une impression, une préoccupation excessive vis-à-vis de son corps et de ses changements, notamment pour l'adolescente. On peut la qualifier de pathologie mentale.


Plus que des complexes, une véritable phobie
Ce n'est pas seulement une question de complexes, de nez trop long, de seins trop petits ou de bouche trop volumineuse. Il s'agit d'une véritable obsession de son aspect corporel, source de souffrance. La maladie peut aboutir à une grave dépression ou à des tentatives de suicide. Elle s'accompagne parfois d'hallucinations. Les causes sont mal connues. L'anorexie en est une forme sévère dans la mesure où l'adolescent souffrant d'anorexie est persuadé de n'être jamais assez maigre.


Miroir mon beau miroir...
Les changements corporels de l'adolescence sont propices à cette pathologie, notamment chez les filles. Le plus souvent, les adolescentes vont passer un temps infini devant le miroir à tenter de camoufler leurs défauts, qu'elles seules perçoivent. Leur but est de se rassurer mais le temps passé devant le miroir crée souvent l'effet inverse. Pour d'autres, la solution passe par des rendez-vous incessants chez le médecin, la prise de médicaments ou le recours à la chirurgie esthétique. Certaines iront jusqu'à l'auto-chirurgie, voire la tentative de suicide.

 

La thérapie pour soigner la dysmorphophobie
Vous, parents, avez un rôle important à jouer pour aider votre enfant à s'accepter tel qu'il est, à avoir confiance en lui et aller mieux. Si le trouble persiste, vous devez faire appel à une aide extérieure. La dysmorphophobie est le symptôme d'un mal-être profond. Seule une thérapie pourra en venir à bout. Les thérapies comportementales et cognitives ont fait leurs preuves dans ce domaine. Parfois, on y ajoute des traitements médicamenteux de type antidépresseurs.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience