• Maman
  • Conseils

L'hypersexualisation des enfants en question

Article par La rédaction avec agence , le 23/03/2012 à 09h00 0 commentaire

Le gouvernement s'intéresse depuis peu à l'hypersexualisation des enfants. Cela se manifeste notamment chez les petites filles qui portent des tenues inappropriées pour leur âge... Un comportement qui n'est pas sans conséquence.

La manifestation de l'hypersexualisation chez les plus jeunes

L'hypersexualisation des enfants se traduit notamment par l'apparition des mini-lolitas. Maquillage à outrance, port de strings ou de soutiens-gorge ampliformes, ou encore démarche sexy, les petites filles aux allures de femmes sont de plus en plus présentes dans notre société. Précoces mais encore immatures, elles ont envie de faire "comme maman" et veulent être remarquées. De nombreuses marques développent des lignes de lingerie pour petites filles, ou des centres de beauté accessibles dès l'âge de 8 ans. Phénomène qui touche davantage les filles que les garçons, l'hypersexualisation ou hyperféminisation s'est surtout développée outre-Atlantique mais commence à apparaître en Europe. La sénatrice Chantal Jouanno a d'ailleurs remis un rapport au gouvernement début mars sur l'hypersexualisation des enfants.

 

Qui est responsable de l'hypersexualisation des enfants ?

C'est souvent aux mamans que l'on reproche cette hyperérotisation qui fait son chemin chez les petites filles. Complices, c'est généralement avec leurs mamans que les jeunes filles vont acheter leur premier soutien-gorge ou tout simplement leurs tenues vestimentaires. Mais les parents ne sont pas les seuls à être mis en cause dans l'hypersexualisation des enfants. Si le phénomène reste encore très discret en France, il faut noter que les médias, la publicité et surtout les marques sont loin d'être innocents dans cette affaire. Aussi, chaque jour, les enfants sont soumis aux images véhiculées dans la rue ou à la télévision et donc au marketing des marques. La puberté étant plus précoce qu'il n'y a quelques années, les grandes marques n'hésitent pas à prendre pour cible l'enfant de 8 ans dans leurs campagnes publicitaires.

 

Les conséquences de l'hypersexualisation chez l'enfant

L'hypersexualisation peut avoir des effets néfastes sur l'enfant à court et à long terme. En premier lieu, elle peut créer des troubles psychologiques. Les enfants en question vont avoir tendance à mettre la beauté et l'apparence sur un piédestal, et accorder une importance démesurée au regard de l'autre. Le risque est également un renforcement du sexisme. 'hyperérotisation peut également engendrer des troubles de l'alimentation tels que l'anorexie ou la boulimie. Les enfants se sentent alors mal dans leur peau et cela se répercute sur leur développement personnel et leur parcours scolaire.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience