• Maman
  • Conseils

Illettrisme : la prévention commence dès le berceau

Article par Caroline Cros , le 06/11/2013 à 17h08 , modifié le 06/11/2013 à 17h11 0 commentaire

En France, 2,5 millions de personnes sont concernés par l'illettrisme. Pour lutter, il ne faut pas hésiter à lire des livres aux enfants dès le plus jeune âge.

En France, 2,5 millions de personnes sont concernés par l'illettrisme. Déclarée "Grande Cause Nationale 2013" par le gouvernement, la lutte contre ce fléau tend à combattre les idées reçues. Parce que l'illettrisme ça concerne tout le monde et la prévention ça commence dès le berceau.
 
Illettrisme en France : Etat des lieux

En France l'illettrisme concerne tout le monde, et pas seulement les personnes socialement ou culturellement défavorisées. 9% des personnes touchées sont des jeunes de 18 à 25 ans, 30% ont plus de 56 ans, 51% vivent dans des zones urbaines (dont 10% en région parisienne) et 51% ont un emploi. En étroite collaboration avec l'Agence nationale de lutte contre l'illettrisme (ANLCI), La Fondation SNCF lutte pour que la prévention de l'illettrisme démarre dès le plus jeune âge. «Ces personnes ont effectuées leur scolarité obligatoire en France, sans parvenir à maitriser les connaissances de base nécessaires à leur quotidien. Pour la Fondation SNCF, aider les jeunes à se construire un avenir commence par la prévention de l'illettrisme dès le berceau. Nous avons à coeur de mettre en lumière le travail unique et remarquable des lectures partagées à voix haute auprès des bébés et des petits», souligne Marianne Eshet, Déléguée Générale de la Fondation SNCF.

 

Comment prévenir l'illettrisme chez les tout petits ?

Eric Nédélec est Coordonnateur national de l'ANLCI. "Dès le plus jeune âge, il est possible et souhaitable de construire un rapport privilégié avec la culture de l'écrit. Agir le plus en amont possible est une nécessité. Parler aux bébés par exemple. Le bébé à qui l'on parle, à qui l'on raconte des histoires, disposera d'un crédit inestimable dans lequel il puisera au moment où il sera confronté à l'apprentissage technique de la lecture".

 

Prévenir l'illettrisme c'est donc agir en amont du cycle d'apprentissage scolaire et multiplier les occasions de rencontrer la lecture et les livres dès le plus jeune âge. L'association Quand les livres relient (partenaire de la Fondation SNCF), favorise cette expérience chez les tout petits en partageant des lectures à voix haute dans tous les lieux de la petite enfance (Salles d'attentes, PMI ...). Les bénéfices de la lecture sont incontestables. L'enfant avec qui on lit régulièrement développe un comportement de lecteur avec une capacité à écouter et à se concentrer. L'enfant va également enrichir son vocabulaire, se sensibiliser aux règles de l'écrit et se construire au fil des lectures une culture littéraire.

 

Pourquoi lire des livres aux bébés ?

Patrick Ben Soussan Pédopsychiatre et administrateur de l'association Quand les livres relient explique pourquoi il est important de lire des livres dès le plus jeune âge. "Est-ce qu'on se demande pourquoi parler aux bébés, pourquoi les cajoler, leur apporter une nourriture diversifiée, être attentif à leur environnement ? Le livre a toujours été un objet sacré, investi de représentations, convoquant la lecture, l'école, le savoir, les apprentissages, la mémoire, toutes ces valeurs que l'on imagine impropres à conjuguer à la toute première enfance, ce temps béni de l'insouciance, du corporel et de l'affectif. Les bébés sont de si mignonnes petites choses qu'ils restent des objets, d'amour, de soins, mais des objets. Ne dit-on pas depuis Dolto que le bébé est une personne ? Les bébés vivent très tôt des expériences esthétiques, très tôt ils sont en quête de sens, d'émotions, de rencontres fulgurantes. Les livres, soutenus par la présence de celui qui les lit au tout-petit (présence primordiale), mettent tout cela à disposition. Lire un livre avec un tout-petit, ce n'est pas chanter ou raconter une histoire. C'est partager une intention, une attention, c'est tenir le livre comme un trait d'union entre les générations, un lien entre l'enfant et celui qui accompagne sa lecture, c'est s'inscrire dans le don. Dans un livre, il y a plus que des mots, plus que des chansons, il y a des images, des illustrations, il y a une histoire, représentée, "écrite", qui fait trace, immuable, retrouvée quand on veut, toujours présente".
 

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience