• Maman
  • Conseils

Faut-il avoir de petites testicules pour être un bon père ?

Article par , le 10/09/2013 à 15h03 , modifié le 10/09/2013 à 15h09 0 commentaire

Selon une récente étude américaine, les hommes ayant de petites testicules seraient plus impliqués, en tant que père, dans la vie de leur enfant, que les autres. Explications.

La taille des testicules aurait-elle une incidence sur les hommes et leur paternité ? Une récente étude américaine, menée par une équipe d'anthropologues de l'université Emory, à Atlanta, répond à cette question par la positive. D'après cette enquête, réalisée auprès de 70 hommes dont les enfants étaient âgés de 1 à 2 ans, les mâles ayant de plus petites testicules seraient plus enclins à s'investir dans les tâches parentales, comme le changement des couches, le bain ou encore le donner de biberon. Comment en sont-ils arrivés à de telles conclusions ? Très simple : les chercheurs ont décrypté différents scanners cérébraux, passés sur les 70 hommes requis pour cette enquête, lorsqu'ils regardaient des photos de leurs enfants. Résultat : pour les hommes ayant de plus grosses testicules, la stimulation du système de récompense du cerveau était bien inférieure aux hommes ayant de plus petites testicules. Une zone du cerveau qui, une fois stimulée, fournit la motivation nécessaire à la réalisation d'actions et comportements adaptés, pour préserver l'individu et l'espèce. En d'autres termes, il est important de la stimuler, en présence d'un enfant, pour faire les gestes indispensables à sa survie. Comprendre ici : lui donner à manger, le laver, le changer.

"Cela nous dit que certains hommes sont plus naturellement enclins à prendre soin et à s'occuper de leurs enfants que d'autres. Cela n'excuse pas pour autant les autres. Cela demande peut être plus d'efforts à certains, qu'à d'autres voilà tout" résume James Rilling, membre de l'équipe d'anthropologie à l'origine de cette enquête. Selon les chercheurs, la taille des testicules, probablement liée à la testostérone, aurait donc une incidence sur le comportement. Cela ne serait pas, toutefois, le seul facteur. Les attentes culturelles et sociales n'ont en effet pas été prises en compte lors de cette enquête. De même, les hommes interrogés étaient tous originaires de la région d'Atlanta. Ce n'est donc pas représentatif de l'ensemble des hommes vivant sur terre.
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience