Familles recomposées : le rôle des beaux-parents

Article par , le 21/07/2011 à 16h32 , modifié le 21/07/2011 à 18h12 0 commentaire

Dès qu'une famille est recomposée, le beau-père ou la belle-mère doit-il jouer le rôle du papa ou de la maman en s'investissant notamment dans l'éducation de l'enfant ?

Agnès de Viaris, psychologue spécialisée dans les problématiques familiales, nous en dit plus 

Il n'y a pas de rôle à jouer, encore moins celui du père ou de la mère. Le beau-parent doit être lui-même. Il s'investit naturellement avec l'enfant qui est sous son toit. C'est une question de responsabilité d'adulte qui prend un enfant sous son aile. Les amalgames viennent de la confusion entre ce qui se rapporte au masculin et au féminin de ce qui se rapporte au père et à la mère. Un beau-père n'est pas un papa mais reste un homme dans sa fonction social, de limites et d'une forme d'autorité.

De même, une belle-mère est une femme avec un comportement maternant et se place au centre du foyer. L'idée essentielle est qu'un enfant qu'il soit sous le toit d'un parent, beau-parent, grands-parents, parrain, marraine, éducateur, parent adoptif..., est sous la responsabilité de l'adulte qui doit prendre soin de lui, le guider et l'accompagner dans sa croissance et son cheminement. L'amalgame n'a pas lieu d'être avec le père ou la mère s'il n'y a pas ce sentiment de confusion des rôles.
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience