• Maman
  • Conseils

Comment bien répondre aux questions des enfants

Article par Aurore DUBOIS-SEAC'H avec agence , le 12/08/2009 à 15h04 , modifié le 29/01/2010 à 18h51 0 commentaire

Parfois les questions innocentes des enfants embarrassent les plus grands. Comment réagir face à une question inattendue ? Voici quelques conseils pour mieux affûter votre répartie face à vos petits bouts de chou...

Par définition, aucune question n'est indiscrète, seules les réponses le sont mais il n'est pas toujours facile de trouver des réponses adaptées pour chaque âge. 

Entre l'âge de 2 et 7 ans, les enfants découvrent le monde et les objets qui les entourent. C'est à partir de ce moment que leurs interrogations deviennent plus intenses et les questions les plus innocentes peuvent vous embarrasser et vous mettre mal à l'aise.

Les enfants peuvent s'interroger par rapport à des sujets très concrets : la sexualité, la mort... Aucun sujet ne doit être  tabou, seules les réponses doivent être  adaptées à l'âge et à la sensibilité de l'enfant.

Face à une question déconcertante et posée à 7 h, au petit déjeuner, du style "dis maman, qu'est-ce qui se passe quand on est mort ?", essayez de répondre et évitez la fuite. Si le moment est mal choisi, donnez-lui l'assurance de répondre à un autre moment de la journée pour avoir le temps de discuter avec lui. Votre enfant comprendra parfaitement si vous tenez parole. De temps en temps, il vous est permis d'admettre un "je ne sais pas", mais proposez-lui de chercher la réponse dans des livres adaptés à son âge ou des cd-roms éducatifs. Indiquez-leur d'autres sources d'information que vous et parlez ensuite avec lui de ce qu'il aura appris sur le sujet qui éveille sa curiosité.

Bien répondre aux questions ne veut pas dire leur mentir. Il ne faut jamais leur mentir, car à cet âge le seul modèle qu'ils ont c'est vous-même et ils vont s'en inspirer durant toute leur vie, alors à moins de mentir provisoirement pour les protéger d'une vérité  trop dure et lourde de conséquences, il vaut mieux éviter. 
 
Notre conseil 
Dites toujours la vérité à vos enfants, car ils doivent avoir confiance en vous. Même si certaines vérités ne sont pas très faciles à expliquer, inutile de raconter des histoires à dormir debout. Sachez que les enfants ont notamment un sixième sens pour les secrets de famille et que cela aura des conséquences encore plus grave que de les révéler en ménageant leur sensibilité.
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience