• Maman
  • Conseils

Bébé a mal au ventre, les bons réflexes

Article par Emilie RABOTTIN avec agence , le 08/09/2009 à 17h37 , modifié le 08/09/2009 à 17h42 1 commentaire

Votre bébé est inconsolable. Il a eu son biberon ou sa tétée, vous avez vérifié qu'il n'avait ni trop chaud no trop froid, il n'a pas de fièvre, la couche est propre, il a eu les plus gros câlins imaginables... mais il pleure toujours. Il est rouge, se tortille peut-être, émet des gaz... et si c'était le ventre ?

Dans les 3 premiers mois de la vie d'un nourrisson, il est fréquent que celui-ci souffre de coliques ou de maux de ventre. Il n'est pas malade pour autant mais le système digestif se met en place et parfois avec quelques difficultés. Bien sûr, il peut aussi y avoir des causes particulières comme un lait maternisé qui ne convient pas ou un bébé adepte des tétées courtes, avec un lait maternel plus riche en lactose en début de tétée.

Allez voir votre médecin. Il examinera votre bébé et saura vous conseiller sur la nature des mesures à prendre. Il n'existe cependant aucun médicament pour les coliques mais il pourra vous orienter vers des laits adaptés, des eaux aidant plus facilement la digestion et vous rassurer sur d'éventuelles autres causes de pleurs. Des pharmacies vendent des tisanes pour soulager les maux de ventre de bébé. Parlez-en à votre médecin avant de lui en donner.

Les gestes à adopter, en cas de maux de ventre, sont avant tout à effectuer dans le calme. Prenez votre bébé dans vos bras et parlez-lui doucement. Placez-le tout d'abord en position verticale, contre votre épaule, pour tâcher de faire sortir l'air par la bouche. Un rôt coincé peut-être également très douloureux. Mettez-le ensuite sur le ventre, sur votre avant-bras ou sur vos genoux. Faites un contact de peau à peau de son ventre avec le vôtre.

Massez son ventre en douceur. Pour ne pas perdre votre calme, faites jouer une musique douce et partez éventuellement avec votre bébé en poussette prendre l'air frais si le temps le permet. Vous pouvez essayer la bouillotte en désespoir de cause mais veillez à ce qu'elle ne soit pas trop chaude. Vérifiez avant sur votre propre ventre.

Les repas et tétées doivent se prendre en position relevée. Ne nourrissez jamais un bébé dans une position allongée, surtout s'il est sujet aux maux de ventre. Choisissez un biberon avec une vitesse suffisamment faible pour que votre bébé n'avale pas son lait trop rapidement. Au milieu du biberon ou de la tétée, appuyez votre bébé contre votre épaule et attendez quelques minutes de façon à ce qu'il puisse libérer un rôt intermédiaire. L'air qui sort par la bouche ne doit pas passer par les intestins !
 
Notre conseil
Ne changez jamais un lait maternisé de votre propre initiative. Votre bébé a ses habitudes et, surtout en période de coliques, il pourrait avoir du mal à gérer le changement. Si vous allaitez, évitez de manger vous-même du gras et des produits difficiles à digérer comme du chou, des asperges, du cassoulet, etc.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience