• Maman
  • Conseils

Apprendre à gérer la timidité de mon enfant

Article par La rédaction avec agence , le 30/03/2012 à 10h30 0 commentaire

Votre enfant est timide ? Il rougit facilement ? Hésite à parler devant les autres ou se cache derrière vous quand il y a trop de monde ou que l'on s'adresse à lui ? Tous les conseils pour apprendre à gérer la timidité de votre enfant.

Des exemples concrets de timidité

Les enfants timides sont souvent solitaires parce qu'ils se sentent davantage protégés dans leur bulle qu'en relation directe avec les autres. Cela concerne les enfants d'âges divers mais aussi les adultes. Généralement, les enfants timides jouent seuls dans la cour de récréation, et se mélangent rarement avec leurs pairs. Parfois, lorsque l'on tente de les sortir de leur bulle, ils peuvent se sentir agressés et réagir en rougissant, en se rétractant et en s'isolant davantage, en pleurant, voire même en s'énervant. La raison : vous êtes entrés dans leur sphère d'intimité où ils se sentent en sécurité et vous avez "passer" les barrières de protection qu'ils avaient érigées envers le monde extérieur et dans lesquelles ils se sentent bien. Les enfants timides sont par contre très à l'aise avec leurs parents, auprès de qui ils aiment se réfugier en cas de situation inconfortable pour eux.

 

D'où vient le phénomène de la timidité ?

A l'origine de ce phénomène qui n'est autre qu'un handicap : les parents et les éducateurs. Un enfant timide est par essence un enfant qui manque de confiance et d'estime envers lui-même. Et cette image qu'il a de lui est celle que lui renvoient ses parents, qui ne lui permettent pas de s'affirmer tel qu'il est, ou encore des éducateurs trop autoritaires ou directifs. En bref, des adultes qui sont pour lui des références et qui ne lui laissent pas le champ libre pour s'exprimer et agir comme il voudrait le faire. Un enfant timide va être bouleversé dès qu'une situation est modifiée : départ des parents en arrivant à l'école, demande d'un professeur de parler devant la classe... en découle un véritable sentiment d'infériorité et de mise en danger, alors que ces événements du quotidien devraient au contraire se passer sans anicroche.

 

Comment réagir face à un enfant timide ?

Sans trop en faire, il faut mettre l'enfant en avant le plus possible. A chaque avancée positive (prise de parole en public, jeu avec ses pairs, mise en scène de lui-même...), il faut lui faire savoir que son comportement est le bon. Pourquoi ne pas jouer avec lui à "faire du théâtre" en lui donnant le rôle principal, en le motivant tout d'abord à rejouer la scène devant la famille ? Lui donner goût à des activités ludiques et artistiques, telles que la peinture et la pâte-à-modeler, et l'inciter à présenter ses œuvres aux personnes de son entourage sont aussi de bonnes solutions. La principale source de satisfaction sera pour l'enfant timide d'être écouté, regardé, et compris.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience