Allaitement et diversification alimentaire : comment s'y prendre ?

Article par Caroline Cros , le 15/10/2013 à 10h31 , modifié le 15/10/2013 à 10h39 0 commentaire

Le lait, et notamment le lait maternel, reste l'élément principal de l'alimentation des bébés jusqu'à un an au moins. Mais comment intégrer d'autres aliments ?

L'OMS (Organisation Mondiale de la Santé) recommande l'allaitement au sein exclusif durant les six premiers mois de vie de l'enfant, puis l'introduction progressive d'autres aliments. Mais le lait maternel reste l'aliment principal jusqu'à au moins l'âge d'un an. Au delà, l'allaitement vient en complément et se poursuit jusqu'à l'âge de deux ans, et plus.

 

Quand commencer ?

Les recommandations nationales et internationales sont unanimes sur les bienfaits de l'allaitement maternel exclusif jusqu'à l'âge de six mois et l'introduction des aliments solides à partir du milieu de la première année. Cependant, l'âge de la diversification alimentaire varie selon les cas, un enfant nourri au lait industriel peut commencer à manger ses premiers fruits et légumes vers l'âge de quatre mois. La diversification alimentaire s'appuie sur les mêmes principes que l'allaitement à la demande, à savoir, les signaux émis par le bébé. Plusieurs signes montrent que votre enfant est prêt : il commence à se tenir assis tout seul, il porte les objets à sa bouche, il s'intéresse à ce que vous mangez et il cherche à attraper la nourriture. A six mois, le système digestif de l'enfant est assez mature pour digérer d'autres aliments que le lait.

 

Quelles quantités donner ?

Au début de la diversification alimentaire, le lait maternel reste l'aliment principal à privilégier. Sa valeur nutritionnel couvre tous les besoins de bébé : lipides, glucides, protéines, minéraux et vitamines. L'introduction des aliments solides à pour but de faire découvrir à l'enfant de nouvelles saveurs et de nouvelles textures, en parallèle du lait maternel. Ceux-ci ne remplacent pas le lait.

 

D'après l'étude multicentrique de l'OMS, les enfants ont en moyenne à six mois 9 tétées et 2 repas ; à neuf mois 7 tétées et 4 repas ; à douze mois 5 tétées et 4,5 repas.
Tous les enfants ne réagissent pas pareil face à ce changement. Certains consomment des quantités infimes de solides pendant plusieurs semaines (voire plusieurs mois), alors que d'autres vont rapidement avoir besoin de plus grossess quantités. Certains voudront expérimenter seul avec des aliments faciles à prendre en main, alors que d'autres n'accepteront que les textures lisses ou écrasées.

 

En conclusion :

Le lait maternel est un aliment de qualité, complet, qui répond parfaitement aux besoins nutritionnels de l'enfant. Et ce, quelque soit l'âge du bébé. La diversification alimentaire doit être considérée comme un supplément et non en remplacement du lait maternel. L'enfant doit continuer à tétée à la demande.

Pour cela l'OMS recommande :

- De ne pas diminuer le nombre de tétées
- De donner les aliments solides à la cuillère (pas au biberon)
- De respecter le rythme et les besoins de l'enfant
- De choisir des aliments sains et équilibrés

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience