• Maman
  • Conseils

Alimentation bébé : les solutions anti-régurgitations

Article par Anne-Flore GASPAR-LOLLIOT , le 07/01/2013 à 10h03 , modifié le 07/01/2013 à 10h10 0 commentaire

Comment faire la différence entre régurgitations anodines et reflux ? Quelles solutions existe-t-il pour venir à bout des régurgitations ? Réponses avec le Dr Marc Sznajder, pédiatre à Paris et auteur de Bébé Mode d'Emploi (éditions Marabout).

Pourquoi les bébés régurgitent-ils ?
Il faut d'abord distinguer les régurgitations banales du reflux. Les premières sont généralement liées à l'immaturité du système digestif de l'enfant ou au fait qu'il boive un peu vite par exemple, ne sont pas très abondantes, n'occasionnent pas de gêne pour l'enfant et surviennent souvent juste après le repas, comme un trop plein. Ajoutez à cela le fait que le bébé est nourri exclusivement de liquide et passe le plus clair de son temps en position allongée. Pour ces raisons, il est très rare que les régurgitations subsistent après 1 an. Tandis que les régurgitations pathologiques du reflux gastro-oesophagien (RGO) correspondent à des remontées d'acidité, surviennent à distance des repas et le liquide régurgité étant du liquide gastrique qui remonte, on sent bien l'odeur aigrelette caractéristique et surtout c'est douloureux pour le bébé. A terme, le RGO peut occasionner des bronchites à répétition puisque le fait que l'acidité monte et redescende va irriter la gorge voire les bronches. Un certain nombre de pathologies respiratoires sont ainsi imputées au RGO.

Quelles solutions existent pour en venir à bout ?
Dans les formes banales de régurgitations, on ne s'affole pas et on applique les mesure suivantes : fractionner un peu les repas si besoin, équiper le biberon d'une tétine à débit pas trop rapide, bien vérifier que les quantités qu'on lui donne sont adaptées à son âge, surélever son lit... Si tout cela ne donne pas vraiment de résultat, on peut aussi choisir un lait à la formule épaissie (amidon, farine de riz...). Par un effet de lest du bol alimentaire, ça va éviter que ça remonte. En revanche, dans le cadre d'un reflux pathologique, on pourra être amené à donner un anti-vomitif voire un anti-acide. Si le reflux persiste malgré le traitement habituel, il faut se pencher sur une éventuelle intolérance au lait de vache.

Y a-t-il une différence entre alimentation au sein et au biberon ?
Je trouve qu'on a moins de problèmes digestifs chez les bébés nourris au sein.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience