• Maman
  • Conseils

Aîné, cadet ou benjamin : aider son enfant à trouver sa place dans la fratrie

Article par Caroline RABOURDIN , le 07/08/2012 à 11h45 , modifié le 07/08/2012 à 11h57 0 commentaire

Alors qu'on associe souvent l'aîné à un petit chef et le petit dernier au bébé de la famille, le rang de naissance affecte-t-il réellement les personnalités des enfants ? Découvrez nos conseils.

Comment des enfants issus de la même famille et avec la même éducation peuvent-ils être aussi différents ? Cette question, tous les parents se la posent. Pourtant, la réponse est simple : le caractère se forge notamment en fonction du rang de naissance.


A chaque rang, sa personnalité
L'aîné a ainsi souvent tendance à vouloir être le petit chef et à faire la loi auprès de ses frères et sœurs. D'ailleurs, même à l'âge adulte, ce trait de caractère tend à rester. Il faut dire que l'aîné est le premier enfant du couple. Celui qui a créé la famille. C'est avec lui que les parents ont testé puis ajusté leur éducation. Bref, il est le premier, le préféré, celui qui porte tous les espoirs. Alors forcément, cela lui confère une certaine autorité auprès de ses frères et sœurs.
De son côté, le cadet est souvent un enfant torturé. Tiraillé entre l'aîné qui est trop grand et le benjamin qui est trop petit, le cadet se façonne souvent tout seul. Il s'épanouit au contact de ses camarades de classe ou au contraire se plaît dans la solitude, lui qui n'a eu besoin de personne pour grandir. D'ailleurs, ses parents le considèrent souvent comme « une plante qui pousse toute seule ».
Pour le benjamin, en revanche, c'est plutôt la belle vie. Souvent considéré comme le bébé de la famille, il est chouchouté par ses parents. Et échappe d'ailleurs plus facilement aux tâches ménagères. Il n'a qu'à appeler l'aîné qu'il admire tant, pour que celui-ci fasse le travail à sa place. Bref, il se laisse porter par la vie et surtout par les autres. Mais à l'âge adulte, cela peut lui jouer des tours. Lui qui ne s'est jamais vraiment pris en main peut ainsi perdre pied.

Aider chaque enfant à trouver sa place
Pour les enfants, il n'est jamais facile de trouver sa place au sein de la fratrie. Querelles et autres disputes font d'ailleurs partie du quotidien. Mais celles-ci ne doivent pas pour autant dégénérer ou laisser place à l'amertume et la rancœur. D'où l'importance pour les parents de mettre le holà.
Ainsi, lorsque l'aîné prend un peu trop les commandes au sein de la famille et s'immisce dans la vie de ses frères et sœurs pour mieux régner, un petit recadrage s'impose. De même, si le cadet accuse tout le monde de ne pas se soucier de lui, là encore, une discussion le rassurera quant à l'amour que tout le monde lui porte. Quant au benjamin, il peut être de bon ton de le responsabiliser un peu plus.
Mettre les enfants sur un pied d'égalité ne pourra qu'atténuer les tensions entre eux et les aider à trouver leur place plus facilement au sein de la famille.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience