• Maman
  • Conseils

Aider son ado à gérer son premier chagrin d'amour

Article par Caroline RABOURDIN , le 26/06/2012 à 14h53 , modifié le 26/06/2012 à 15h17 0 commentaire

Votre fille est tombée amoureuse d'un camarade de classe. Oui mais voilà, il a rompu. Comment trouver les bons mots et l'aider à surmonter ce cap difficile ? On fait le point.

Un chagrin d'amour n'est jamais facile à gérer, que l'on ait 15 ans ou 40 ans. Mais lorsqu'il s'agit du premier, c'est toujours plus difficile. D'autant qu'aujourd'hui, les pratiques ont quelque peu changé. On rompt par sms ou sur Facebook, en passant d'un statut « en couple » à « célibataire ». De quoi rendre la rupture encore plus humiliante.
De leur côté, les parents sont tour à tour amusés, attendris puis agacés par le comportement de leur enfant. Au lieu de sous-estimer ce mal-être, souvenez-vous de votre premier chagrin d'amour.

Les phrases à ne pas dire
Si votre enfant ne veut pas parler, inutile d'insister. Faites-lui simplement comprendre que vous êtes là, prête à écouter et à conseiller.
Evitez également vos commentaires déplacés comme «  De toutes façons, il était moche » ou « Je ne l'ai jamais aimé ». Si votre ado l'a choisi, c'est qu'il était parfait. De même, ne faites pas comme s'il ne se passait rien. Votre fille déprime. Pas question de lui dire « Arrête ton cinéma ». Soyez compréhensive et soutenez-la dans cette étape difficile mais constructive.
Enfin, lâchez un peu du lest quant aux tâches ménagères. Si elle ne veut pas faire son lit, ni manger avec vous le soir, laissez-la tranquille. Du moins pendant quelques jours.

Quel comportement adopter ?
Votre enfant a besoin d'être seul pour faire le point sur la situation. Cela l'aidera à faire face au rejet de l'autre, sans le nier. Si l'isolement dure depuis longtemps, incitez-le à sortir, à voir des amis. Proposez-lui une virée shopping ou d'aller au cinéma, histoire de lui changer les idées.
Suggérez également à votre ado de ne plus suivre l'actu Facebook de son ex. Il est temps de tourner la page et non de retourner le couteau dans la plaie.
Vous le savez, toutes les peines de cœur passent avec le temps. Il faudra donc quelques larmes avant de laisser la place à une reconstruction et de trouver un nouvel amour.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience