Quel sport à quel âge : dès 10 ans, le temps des 1res compétitions

Article par Vivianne BACH & Pierre COURADE , le 16/08/2012 à 20h09 , modifié le 16/08/2012 à 20h48 0 commentaire

A 10 ans, l'endurance se développe et ouvre la voie à une pratique sportive plus soutenue. Et si l'enfant a trouvé le sport qui lui plaît et le pratique depuis un an ou deux, c'est l'âge des premières compétitions. Un tournant parfois difficile à gérer tant pour l'enfant que pour les parents !

Dans la mesure où les compétitions sont nouvelles pour votre enfant, il pourrait être très déstabilisé s'il reçoit une pression de résultats de votre part. A cet âge, il n'y est pas du tout prêt.

 

A défaut de le motiver, cela peut le dégoûter du sport qu'il a choisi, voire d'une activité sportive en général. « La première année, quand ils ne sont pas habitués, les enfants redoutent tellement de décevoir leurs parents qu'après ils ne veulent plus faire aucune rencontre, ce qui est dommage car ce n'est pas évident de les remotiver par la suite », témoigne ainsi Cyril, un professeur d'athlétisme. Pour l'équilibre de l'enfant, il est important que le sport reste un plaisir...

 

Le "premier âge d'or" du sport

 

Les médecins mettent aussi en garde : ce n'est pas parce que l'enfant grandit qu'il faut que sa pratique sportive devienne envahissante. Un enfant ne doit pas faire 10 heures de sport par semaine. Il est important d'associer aux heures de pratique sportive, un temps de récupération équivalent.

 

Intervenant juste avant la puberté, ce "premier âge d'or" du sport est aussi fondamental dans l'évolution de l'enfant. C'est là qu'il acquiert les gestes et les mouvements qu'il ne perdra jamais au cours de sa vie (fondamentaux en escrime, gestes techniques en judo...). Une chance qui peut aussi être un défaut : les mauvaises habitudes musculaires peuvent avoir des répercutions difficiles à corriger plus tard.

 

 

 

 

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience