• Maman
  • Conseils

5 conseils pour réagir quand son enfant est mauvais élève

Article par Laura EL FEKY , le 13/05/2013 à 10h00 0 commentaire

Mauvaises notes et crises au moment des devoirs ponctuent vos soirées ? Comment réagir face aux difficultés scolaires de votre enfant ? L'abécédaire des conseils pour accompagner, redonner confiance et motiver un mauvais élève.

A comme Avoir confiance. Certaines remarques exaspérées proférées un jour, par vous ou l'un de ses professeurs, ont pu le blesser. Un mauvais élève a souvent tendance à perdre confiance en lui. C'est pourquoi, sachez trouver les mots pour le réconforter et valoriser ses points forts malgré tout.
B comme Booster. L'échec scolaire ne doit pas lui apparaître comme une fatalité. Donnez-lui envie d'y arriver. Expliquez-lui ce que la réussite pourra lui apporter. L'enfant doit comprendre quel intérêt il doit tirer de l'école et voir plus loin que le plaisir de ses parents lorsqu'il ramène de bonnes notes.

C comme Conseil. N'hésitez pas à prendre rendez-vous avec les enseignants de votre enfant afin de parler de ses résultats. Les remarques qu'ils feront vous permettront de mieux comprendre les difficultés de votre enfant. Est-ce un problème de discipline, un problème de compréhension ou un problème d'attention en classe ? A chaque cas, son remède.

D comme diagnostique. Sachez décrypter le rythme de votre enfant. Demandez-vous à quel moment votre enfant est le plus concentré pour les devoirs afin d'exploiter au maximum ces instants fructueux. Le dimanche matin lorsqu'il est reposé, le soir après le goûter ou le samedi après s'être bien défoulé lors d'une balade ? Comment retient-il le mieux ses leçons ? Est-ce que c'est lorsqu'il les lit, les réécrit ou les met en pratique avec des exercices ?

E comme Espoir. Demandez de l'aide autour de vous si vous vous sentez dépassé. Ce n'est parce que vous étiez bon en maths que vous savez les lui expliquer. La logique d'un adulte n'est pas la même que celle d'un enfant et vos explications peuvent parfois l'embrouiller. D'autant plus que le sens de la pédagogie n'est pas donné à tout le monde. Pour éviter que les devoirs du soir finissent en drame familial, faites appel à un intervenant extérieur. Le choix est vaste : étude surveillée à l'école, soutien scolaire avec un organisme privé ou cours particuliers par un étudiant sauront contribuer à aider votre enfant à remonter la pente.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience