• Maman
  • Conseils

4 astuces pour résister aux caprices de son enfant

Article par Imane YOUSSFI , le 04/10/2012 à 11h11 , modifié le 04/10/2012 à 12h23 0 commentaire

Tout parent doit faire face aux caprices de son enfant. Entre les pleurs, les hurlements et, pour les plus chanceux, les roulades au sol, il y a de quoi péter les plombs. Comment faire pour éviter que son enfant ne prenne le dessus ?

Le "non c'est non"
Vous prenez une décision, inutile de revenir là-dessus. Un "non, c'est non". Rappelez-lui qui décide et surtout le motif de votre refus "pas de bonbons, trop de caries" ou "ce n'est pas l'heure, on va diner", "pas de sorties, tu dois d'abord finir tes devoirs" par exemple.

 

Anticiper
Un caprice en public, c'est la spécialité de nos petits. Autre exemple avant d'aller au supermarché, expliquer, calmement, à votre enfant qu'il n'y aura pas de jouets et/ou bonbons.

Autorité et fermeté
Une décision a été prise, il faut s'y tenir. Les yeux doux et les pleurs de votre enfant vous ferez culpabiliser, mais il est important de ne pas céder et tenir sa position. Il ne faut pas hésiter à lui répéter votre décision en le regardant droit dans les yeux avec autorité.

Certains parents cèdent pour avoir la paix, être tranquille et compensent un caprice par un autre ; vous maintenez votre refus mais en même temps vous lui achetez des bonbons. L'enfant ne comprend pas le sens de vos décisions et renouvellera ses caprices.

Les crises de votre enfant peuvent persister, il se roule par terre, hurle. Ne le frapper pas, prenez-le fermement dans un coin sans le brusquer, capter son attention en le regardant droit dans les yeux.

S'armer de patience
Et enfin soyez patiente, surtout si votre enfant a l'habitude d'avoir le dernier mot. Il recommencera probablement jusqu'à ce qu'il comprenne vos limites.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience