• Maman
  • Enfants

10 raisons de faire un troisième enfant !

Article par Cyril-Claire COURNOYER , le 15/10/2007 à 14h25 , modifié le 20/02/2008 à 15h17 19 commentaires

Si un premier enfant soude le couple, le deuxième est souvent conçu " pour ne pas laisser l'aîné tout seul. " Et le troisième ? Ne serait-il pas simplement l'enfant du plaisir ?

1- Moins de stress
Finies les angoisses des pleurs du soir. Vous êtes devenues pro des coliques et des dents qui percent. Elles ne vous font plus peur ! En adoptant un comportement plus décontracté, l'enfant le sent et devient aussi plus relax.
 
2- Plus de temps avec bébé
Avec la naissance du deuxième, vous étiez toujours un peu coupable de passer moins de temps avec l'aîné. Cette fois-ci, les deux premiers jouent ensemble, ce qui vous permet d'être plus tranquille pour allaiter ou donner le biberon à bébé.
 
3- Moins de dépenses

S'il vous manquait encore quelques accessoires ou vêtements pour le cadet, cette fois-ci vous êtes bien équipée pour le benjamin. Lit, poussette, maxi cosy sont déjà à la maison, il ne reste que les couches et les tétines à racheter. Vous achetez du neuf juste pour le plaisir, plus par nécessité.
 
4- Plus de congés

Les femmes qui attendent un troisième enfant bénéficient de 26 semaines de congé maternité contre 16 semaines pour celles qui n'ont qu'un, ou deux, enfants. Ne pas avoir à laisser son bébé quasiment naissant à la crèche pour retourner au travail, quel bonheur !
 
5- L'aîné n'est plus un bébé
A l'arrivée du troisième enfant, l'aîné a en moyenne quatre ans et trois mois. Ce n'est donc plus un bébé et généralement, il ressent une grande fierté à « s'occuper » du dernier. Une aide bienvenue pour vous apporter une couche, un jouet ou une tétine !
 


6- Une vraie «famille»
Bien sûr, vous êtes déjà une famille à 3 ou à 4, mais pour beaucoup de couples interrogés, avoir 3 enfants c'est avoir une « famille ». Deux enfants correspondant plus à  « un couple avec deux enfants. » Il n'y a plus de notion de l'un avec le papa, l'autre avec la maman. Le troisième tonifie ce schéma pour des échanges mieux repartis.
 
7- Souvent le dernier bébé !
Si 30% des familles choisissent d'avoir 3 enfants, le pourcentage s'amoindrit beaucoup pour le quatrième. C'est donc souvent  le dernier, et vous prendrez davantage le temps de profiter de chaque étape et savourer les nouvelles phases.
 
8- Une organisation mieux rodée
Le quotidien avec trois enfants demande beaucoup, beaucoup d'organisation. Vous n'aurez plus le choix d'être rodée quasiment à la minute près pour réussir à tout faire. Dur les premières semaines, mais comme toujours, on s'habitue à tout et on devient par la force des choses une vraie pro du timing !
 
9- Trois ce n'est pas 2 + 1
La pensée comme quoi trois enfants c'est toujours deux contre un a la vie dure. Pourtant, les adultes qui étaient trois dans leur fratrie témoignent souvent que les affinités changent au fil des âges et des étapes de chacun. Il n'y pas de clan fermé, juste des complicités qui évoluent.
 
10- Un troisième facile
On dit souvent que les troisièmes s'immiscent assez aisément dans l'emploi du temps des grands. C'est vrai qu'à défaut de pouvoir monopoliser l'attention de ses parents, il apprend très vite à partager et à ... patienter. D'où un caractère souvent plus « cool. »

 

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience