• Maman
  • Enfants

Le Père Noël, c'est un peu de la tendresse des parents

Article par Anne-Claire THERIZOLS pour Côté Mômes , le 15/11/2006 à 10h07 , modifié le 20/11/2006 à 12h38 0 commentaire

Psychanalyste de renom, Claude Halmos décrypte pour nous le mythe du Père Noël.

Côté Mômes : En tant que psychanalyste, pouvez-vous nous dire ce que représente le Père Noël pour un enfant ?

Claude Halmos : Le Père Noël fait partie de la magie de l'enfance. C'est un personnage magique puisqu'il apporte des cadeaux et qu'on ne le voit pas. C'est du domaine du merveilleux. Mais cela suppose que l'enfant ait une vie heureuse. Une vie avec des parents sur lesquels on peut compter, avec lesquels on se sente en sécurité. Qui nous donnent une éducation et aussi de la tendresse. Le Père Noël fait partie de cette tendresse.

C.M : Le Père Noël serait-il un peu un papa, un grand-père " idéal " pour un enfant ?

C.H : Je crois qu'il ne faut pas se lancer là dedans. Le Père Noël, c'est une espèce de création artistique pour un enfant. Encore une fois magique. C'est aussi un élément culturel universel... Et je ne crois pas que l'on doive mettre le merveilleux en fiche !


C.M : Le jour où les enfants s'aperçoivent que le Père Noël n'existe pas, cela remet-il en cause leur confiance dans les adultes ?

C.H : On ne peut pas dire " les enfants ". Cela dépend de la façon dont les choses se passent. Les parents qui sont suffisamment en rapport avec leur enfant pour se rendre compte qu'il grandit, qui ont un projet de vie pour lui, qui, justement, le soutiennent dans son envie de grandir, se rendent compte très naturellement qu'il est passé à autre chose, qu'il n'est plus dans cette petite enfance avec ce merveilleux là. Donc, ils vont lui expliquer. Et comme par ailleurs l'enfant a confiance en ses parents, croit en eux, il comprendra très bien que ça fait partie d'une étape normale et que c'est très bien, par ailleurs, que son petit frère continue à y croire. En revanche, si c'est un enfant à qui l'on ment tout le temps, à qui l'on cache son identité, à qui on ne dit pas par exemple que sa grand-mère est morte, à qui l'on ne dit pas qui est son père et que de surcroît il apprend brutalement dans la cour de récré par un copain que le Père Noël n'existe pas, ça peut être très déroutant pour lui. Tout est une question de contexte.

C.M : Le Père Noël, au même titre que la petite souris ou les cloches de Pâques, satisfait-il un besoin enfantin d'interprétation " magique " du monde ?

C.H : Il ne faut pas associer le Père Noël à la pensée magique. La pensée magique, c'est une étape par laquelle passent tous les enfants (et nous en avons tous des restes) qui est de croire que penser et faire c'est pareil. C'est-à-dire que si l'on pense une chose, elle peut arriver en vrai. L'exemple classique c'est " je suis dans l'oedipe, je voudrais que papa me cède sa place auprès de maman. Et puis mon papa a un accident de voiture et meurt. Je penserai toute ma vie que j'en suis coupable puisque je l'ai souhaitée." Ca, C'est la pensée magique, c'est la toute puissance de la pensée. Même adultes, on est parfois victimes de cette pensée magique, on se croit parfois coupables de choses que l'on n'a vraiment pas faites. Le Père Noël, ça fait partie du merveilleux, ça fait partie des fantasmes. Si on reprend la théorie freudienne, l'enfant doit passer du principe de plaisir où il est le centre du monde et où tout est justement magique, au principe de réalité. Mais il reste une partie de lui qui n'est pas, d'ailleurs heureusement, totalement colonisée par le principe de réalité, donc il y a une possibilité de fantasmer. Mais aussi de créer, c'est-à-dire d'inventer des mondes qui n'existent pas pour de vrai. Et pour un enfant qui a des bases solides, le " pas pour de vrai " est tout à fait identifiable et n'entre pas en collision avec la réalité. Bien équilibré, un enfant peut ainsi choisir de croire au Père Noël et un adulte aussi, pourquoi pas, dans ce cadre là !

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience