Mettre de la distance

Article par Marie-Lucie VANLERBERGHE , le 18/01/2007 à 14h27 , modifié le 18/01/2007 à 14h28 0 commentaire

Quand le trouble-fête hurleur gâche la paix familiale avec ses cris, il y a un autre recours : celui de l'isolement. Parfois, mieux vaut laisser l'enfant se calmer dans sa chambre, l'inviter à y déposer sa colère, éventuellementr même le laisser se défouler sur une peluche... Bref, cela peut être le coin, la chambre ou les toilettes pour aller "jeter" tous ses gros mots. Il est bon cependant de laisser la porte entrouverte pour permettre à l'enfant de revenir spontanément.
En dernier recours, si l'enfant refuse d'aller dans sa chambre, vous pouvez vous-même quitter la pièce d'un "bon, je suis très énnervée, j'en ai assez". Cela suffit parfois à calmer l'enfant. Mais là encore, ne vous enfermez pas dans votre chambre, ce qui relancerait la colère et romprait la communication.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience