• Maman
  • Enfants

Kit Plio, un produit solidaire

Article par Laurence BOURDOULEIX , le 25/07/2007 à 16h19 , modifié le 25/07/2007 à 16h39 0 commentaire

Dans la lignée de l'indispensable "sac à sapin", Handicap International a lancé depuis quelques années un produit-partage malin : le kit Plio. Finie la corvée de couverture des livres pour les mamans !

Un produit malin
Etiquettes Kit PlioLe kit Plio contient 10 protections de livres, qui s'adaptent à toutes les tailles et sont très faciles à utiliser. Ces feuilles transparentes sont prédécoupées et munies de bandes autocollantes : adieu ciseaux, scotch et énervement qui va avec ! Vous trouverez également dans ce kit malin 10 étiquettes illustrées des « P'tits Diables ». Par l'intermédiaire de ces deux héros, Tom et Nina, le dessinateur Olivier Dutto s'engage auprès de l'association en abordant la problématique de la différence et du regard porté sur le handicap.
Ce produit est vendu au profit des personnes handicapées. Son prix est de 5 euros, dont 1 euro est reversé à Handicap International.
Vous trouverez le kit Plio dans la plupart des grandes surfaces et les librairies-papeteries.
 
La vocation de Handicap International
Créée en 1982, l'association Handicap International intervient dans le monde entier : en Europe, au Moyen-Orient, en Afrique, en Asie et en Amérique. Sa mission consiste à aider les personnes en situation de handicap. Dans chaque pays elle s'appuie sur les ressources humaines et matérielles disponibles sur place, en relation avec les associations locales.
Handicap International forme notamment des collaborateurs locaux à la fabrication d'appareillages et à la rééducation.
En France, son action vise à améliorer les conditions de vie des handicapés et de leurs familles en facilitant notamment leur intégration grâce à la scolarité, aux loisirs et à la culture.

25 ans d'actions
2007 marque les 25 ans d'actions en faveur des personnes handicapées dans le domaine du soin, de la santé, de la réadaptation, de l'insertion sociale... et les 10 ans du traité d'Ottawa interdisant les mines antipersonnel. Dès 1992 l'association s'était engagée dans la lutte contre la fabrication de ces mines qui mutilent ou tuent une personne toutes les 30 secondes au Cambodge, au Mozambique, en Afghanistan, en Bosnie...
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience