Karine, 31 ans : "la crèche l'avait bien préparée"

Article le 07/08/2007 à 17h02 , modifié le 23/07/2008 à 15h46 0 commentaire

L'année dernière, ma fille est entrée en maternelle. Je n'étais pas particulièrement angoissée à cette idée car elle en avait envie et était prête. On lui en avait pas mal parlé, je lui avais acheté un petit livre explicatif et un joli cartable...
Souvent la maternelle rime avec galère de propreté et donc stress durant l'été. Nous n'avons pas eu ces soucis à gérer car elle était propre depuis longtemps déjà. La crèche l'avait bien préparée.
En fait, c'est souvent plus dur pour les parents car l'entrée à l'école est synonyme de rupture et séparation : on ne sait pas ou très peu ce que l'enfant vit et fait tout la journée.
Ce qui m'a le plus manqué le premier trimestre, c'est que l'on n'a pas de transmission individuelle de chaque enfant à la fin de la journée comme à la crèche. Et les enfants ont tendance à répondre ''je ne sais pas'' à la question ''tu as fait quoi à l'école ?'' Donc au début j'ai souffert de ne pas savoir ce qu'elle faisait, mangeait à la cantine ou si elle dormait à la sieste. Au fil des mois, ça passe, on se dit que son enfant commence à vivre sa vie...
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience