• Maman
  • Enfants

On divorce : comment lui dire ?

Article par Marie-Lucie VANLERBERGHE , le 14/12/2005 à 11h31 , modifié le 21/07/2008 à 16h44 0 commentaire

Entre lui et vous, rien n'est plus pareil, il n'y a plus d'issues autre que la séparation. Evidemment, c'est très douloureux, et l'idée de l'annoncer à votre enfant vous brise le coeur. Rose-Marie Fiskus, pédopsychiatre à Boulogne, apporte quelques pistes sur les meilleures façons de gérer ces moments difficiles.

Quand en parler ?
Le meilleur moment pour annoncer le divorce à votre enfant, c'est lorsque vous êtes prêts, le papa et vous, à lui en parler calmement, sans haine, de façon unie. Les deux parents doivent pouvoir aborder la question ensemble avec leur enfant, quelles que soient les circonstances.
Pour parvenir à une situation la moins pénible possible, efforcez vous de considérer votre futur ex-conjoint comme un parent et non plus comme un mari.

Quoi dire ?
Il faut lui expliquer avant toute chose que le lien conjugal est rompu, mais pas le lien parental.
Il est essentiel de ne pas rentrer dans des explications sur ce qui ne va pas dans votre couple. C'est une histoire d'adultes, qui ne regarde pas votre enfant.
Ce qui le concerne, c'est sa relation avec chacun de ses parents. Rassurez-le sur ce point, en insistant sur le fait qu'il aura toujours le même papa et la même maman, même s'ils ne vivent plus sous le même toit. Rappelez-lui qu'il est né d'un amour fort entre son père et sa mère, que vous êtes responsables de lui, et même très fiers de lui.

Il pique une colère, se mure dans le silence ?
La plupart du temps, un enfant se sent coupable de la séparation de ses parents. Il faut le déculpabiliser en lui répétant qu'il est l'enfant dont vous rêviez et que vous serez toujours disponible pour en parler avec lui. Il peut être judicieux de consulter pour que l'enfant puisse aussi en parler à une tierce personne de l'extérieur.

Vous en êtes malade, vous pleurez ?
Vous aussi, déculpabilisez, mais ne le laissez pas vous consoler. Si vous êtes tentée de vous épancher, faites-le auprès de quelqu'un d'autre. En le prenant pour confident, vous le mettriez dans une position qui n'est pas la sienne. Ne cédez pas s'il insiste pour connaître les raisons de votre séparation, il n'a pas à les connaître et de toute façon, il lui serait insupportable de les entendre. Soyez patiente, il mettra peut-être du temps avant d'accepter la situation. Pensez à le sécuriser pendant cette période, en l'entourant d'une présence réconfortante.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience