• Maman
  • Enfants

Comment gérer l'argent de poche ?

Article par Marie-Lucie VANLERBERGHE , le 06/02/2007 à 10h49 , modifié le 03/04/2007 à 12h59 3 commentaires

A partir de quel âge peut-on donner de l'argent de poche ? En quoi est-ce éducatif ? Faut-il laisser nos chérubins gérer leurs deniers tout seuls ? Christine Brunet, psychologue et psychothérapeute, nous éclaire sur ces questions.

Y a-t-il un âge idéal pour donner de l'argent de poche à son enfant ?
Il n'y a pas de règles, tout dépend de la sensibilité de chaque famille. Mais donner de l'argent de poche avant l'âge de raison n'a pas beaucoup de sens. Il faut un minimum de maturité et d'autonomie de la part de l'enfant, qu'il soit capable, par exemple, de faire une petite course tout seul en rapportant la monnaie.

Qu'est-ce que cela apporte à l'enfant ?
C'est important pour lui d'avoir cette petite monnaie sonnante et trébuchante dans sa tirelire. Il peut compter ses pièces, s'identifier à l'adulte et faire comme lui. Cela le responsabilise.
Donner un peu d'argent de poche n'a rien à voir avec le fait d'alimenter un compte en banque auquel l'enfant ne peut de toute façon pas toucher. Là, c'est son argent de poche, c'est tangible et concret.  Et cela instaure aussi un petit rituel avec son parent.

Faut-il instaurer des règles ?
Oui. Il faut lui expliquer qu'avec cet argent, il peut acheter des choses dans un magasin uniquement. Mais il n'a pas le droit de l'apporter à l'école et d'acheter un objet appartenant à un petit copain (une médaille de baptême par exemple...)


Doit-on augmenter la somme régulièrement ?
Oui, à un enfant de 7/8 ans, on peut donner une petite pièce (1 ou 2 €) chaque semaine et un peu plus chaque année. Mieux vaut ne pas donner la même chose aux frères et soeurs, la somme doit être proportionnelle à l'âge de l'enfant. C'est le signe de reconnaissance que l'enfant grandit, cela le distingue du reste de la fratrie.
A l'entrée au collège, c'est une autre responsabilité. On peut donner une somme plus conséquente chaque mois, avec un budget défini (carte de transport, forfait téléphonique, cinéma...). Tout en laissant un peu plus de liberté, on pose des limites.

Doit-on intervenir dans sa gestion de l'argent ?
Non, il vaut mieux le laisser faire son apprentissage. Quand l'enfant est petit, son argent de poche ne doit pas servir à acheter une baguette de pain. En revanche, s'il veut s'acheter quelque chose et qu'il n'a pas assez, on peut l'inviter à patienter et à économiser. Ou parfois compléter pour l'aider à faire un cadeau. Quand il est plus grand, son argent peut, par exemple, participer à une réparation de quelque chose qu'il aurait abîmé.
Avec des adolescents, les parents doivent donner les règles de ce qui rentre, ou non, dans le budget et rester ferme.

Peut-on utiliser l'argent comme motivation ?
L'argent de poche est indépendant des bonnes notes. Je ne suis pas non plus pour les punitions avec l'argent (mauvaises notes = privé d'argent de poche), sauf dans les cas de réparation (objet cassé), où l'on peut faire un peu participer l'enfant.

Que pensez-vous des petits boulots ?
Le plus grand bien ! Si un adolescent a envie de travailler pour se constituer un petit pécule, il ne faut pas le décourager. Vers l'âge de 15 -16ans, il peut faire du baby-sitting, laver la voiture... Mais attention, à la maison, les tâches partagées ne sont pas rémunérées !

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience