Petits maux de vacances : en balade, en forêt...

Article par Aurore CHARLOT , le 29/05/2007 à 15h42 , modifié le 11/07/2008 à 19h00 0 commentaire

Ampoules, piqûres de tiques : nos conseils pour que vos promenades en forêt ne se terminent pas à l'hôpital.

Les ampoules

Il s'agit d'une petite cloque remplie de liquide dont la cause la plus fréquente est le frottement répété, par exemple celui d'une chaussure neuve ou trop petite sur un talon. Le mieux, c'est d'appliquer alors un peu d'éosine à l'eau. Les petites brûlures superficielles peuvent aussi provoquer des ampoules.

Le truc à ne pas faire : percer l'ampoule. Non seulement cela risque de ralentir la guérison, mais cela peut favoriser une infection.

Les piqûres de tique

" Après un hiver doux, 2007 risque d'être une année à tiques ", avertissent des experts qui préconisent aux randonneurs et aux professionnels de la forêt, de redoubler de vigilance face à ces parasites porteurs de redoutables virus (notamment la maladie de Lyme et la méningo-encéphalite à tiques). Alors quand on part marcher en famille dans la forêt, on prend ses précautions : on évite les herbes hautes et les broussailles, on marche au milieu des sentiers, on porte des vêtements longs et foncés et on ferme le bas par des chaussettes hautes ou... du scotch ! Au retour, on vérifie qu'il n'y ait rien sur les gambettes. Si on trouve un parasite, on le retire à la pince à épiler ou on emmène l'enfant chez un spécialiste.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience