• Maman
  • Enfants

Tout savoir sur les vaccins obligatoires chez l'enfant

Article par Caroline CROS , le 27/03/2013 à 11h00 , modifié le 27/03/2013 à 11h10 0 commentaire

Dès son plus jeune âge, un enfant doit être protégé contre les nombreux virus et bactéries qui l'entourent, pour cela, la vaccination est essentielle. Elle est le meilleur moyen pour lutter contre certaines maladies infectieuses pouvant entraîner des conséquences graves, mais elle permet également de lutter contre les épidémies. En France, certains vaccins sont obligatoires, d'autres sont juste recommandés, quels sont-ils et à quel âge doit-on les faire ? Petit tour d'horizon de la vaccination chez l'enfant.

Les vaccins obligatoires
La diphetérie : obligatoire en France depuis 1938
La diphetérie est une maladie bactérienne contagieuse et très grave qui se transmet par la salive ou par contact avec des plaies ouvertes. Cette maladie touche particulièrement le coeur et le système nerveux. Son taux de mortalité représentait 50% des cas mais grâce à la vaccination, cette infection est aujourd'hui très rare.

Le tétanos : obligatoire en France depuis 1952
Le tétanos est une maladie bactérienne grave mais qui n'est pas contagieuse. Elle est provoquée par une bactérie présente dans la terre et les ordures qui pénètre l'organisme via une blessure mal désinfectée et se fixe sur la moëlle épinière. Le tétanos peut aussi se transmettre de la mère à l'enfant via le cordon ombilical.

La poliomyélite : obligatoire en France depuis 1964
La poliomyélite est une maladie contagieuse qui se transmet via des aliments ou de l'eau contant des matières fécales. Une fois que le virus est entré dans l'organisme, il se multiplie au niveau des intestins et envahit le système nerveux pouvant provoquer une paralysie totale (des jambes en général). Depuis 1988, le nombre de cas dans le monde à diminué de 99%, et à ce jour, seuls l'Afghanistan, le Nigéria et le Pakistant restent fortement touchés par le tétanos.

Quand doit-on faire vacciner son enfant contre la diphetérie, le tétanos et la poliomyélite ?
Le vaccin contre la diphetérie, le tétanos et la poliomyélite est un vaccin combiné. C'est à dire qu'il permet d'administrer en une seule injection toutes les substances nécessaires contre plusieurs maladies. On appelle ce vaccin le DTCPH. En plus de ces trois maladies, votre enfant sera également protégé contre la coqueluche, l'haemophilus influenza de type B et l'hépatite B. La vaccin combiné permet d'améliorer le confort de votre enfant en lui infligeant moins d'injections. Il permet également de réduire l'appréhension des parents face à certains vaccins.

Ce vaccin doit être administré en 4 doses aux âges suivants : 2 mois, 3 mois et 4 mois, puis entre 16 et 18 mois. Entre 5 et 7 ans intervient le 1er rappel, puis un deuxième rappel entre 14 et 15 ans. Les suivants se feront tous les 10 ans (sauf pour la poliomyélite, qui nécessite un seul rappel entre 5 et 7 ans).

La fièvre jaune : obligatoire pour toutes les personnes résidant en Guyane (ou touristes)
La fièvre jaune est causé par le virus Amaril présent dans les glandes salivaires du moustique, insecte vecteur de la maladie chez l'homme. Après quelques jours d'incubation, le virus attaque le foie, la rate et les reins. Chez les populations à risque, le vaccin est obligatoire pour toute personne âgée de plus d'un an.

Les vaccins recommandés
Le BCG : (Bacille de Calmette et Guérin) est le vaccin destiné à protéger contre la tuberculose. Depuis juillet 2007, le vaccin n'est plus obligatoire en France. L'obligation a été levée au profit des enfants les plus explosés à la tuberculose, c'est à dire nés dans une zone à forte endémie tuberculeuse : Ile de France, Guyane et Mayotte ou dont l'un des deux parents est natif des zones suivantes : Afrique, Asie, Amérique du Sud et Centrale...

Quand doit-on faire vacciner son enfant contre la tuberculose ?
Chez les populations à risque, le BCG doit être administré dès la naissance, au cours du premier mois de vie. Les vaccins contre les maladies contagieuses telles que la coqueluche, la rubéole, la rougeole, les oreillons et la varicelle ne sont pas obligatoires en France mais ils sont très recommandés. La coqueluche est actuellement en recrudescence et peut être très grave chez le nouveau-né. Le vaccin est généralement combiné avec celui de la diphetérie, du tétanos et de la poliomyélite. La rougeole, les oreillons et la rubéole sont des maladies bégnines mais pouvant aboutir sur des complications plus ou moins graves. Le vaccin ROR (Rougeole-oreillons-Rubéole) est administré en deux fois. La première dose de vaccin est recommandée à 12 mois et la deuxième dose entre 13 et 24 mois.

Les infections à haemophilus influenza b, à pneumocoque et à méningocoque c peuvent entraîner des graves séquelles chez l'enfant. Le vaccin contre l'haemophilus influenza b, responsable d'infections telles que la méningite et l'épiglottite, est pratiqué à partir du deuxième mois de vie en même temps que le vaccin diphetérie, tétanos, poliomyélite et coqueluche. Il est inutile chez les enfants de plus de 5 ans. Le pneumocoque, première cause de méningite bactérienne est toujours dangereux chez les enfants de moins de deux ans. Il est recommandé de vacciner l'enfant dès l'âge de 2 mois, puis à 3 et 4 mois. La dose de rappel est recommandé entre 12 et 15 mois pour garantir une protection à long terme.

Le vaccin contre la méningite à méningocoque est recommandé en cas d'épidémie ou lors de voyages dans certains pays.

Les infections à papillomavirus humains concernent les jeunes filles. Le vaccin est disponible depuis 2007 et permet de lutter contre le cancer du col de l'utérus. Il est recommandé chez toutes les jeunes filles à l'âge de 14 ans, où avant le début de la vie sexuelle.

Les hépatites B et A
L'hépatite B est une maladie grave pouvant provoquer des cirrhoses et des cancers du foie. Le vaccin existe depuis 1982 et garantie une protection efficace contre cette infection virale. Depuis 1991, le vaccin est fortement recommandé pour tous les enfants, cependant, il n'est obligatoire en France que pour les groupes à risques : les professionnels de la santé. Le vaccin doit être administré dès l'âge de 2 mois, une deuxième injection à 4 mois puis une dernière entre 16 et 18 mois. Il est en général proposé par votre médecin en même temps que le vaccin obligatoire contre la diphetérie, le tétanos et la poliomyélite. L'hépatite A est une maladie le plus souvent bénigne pour les enfants. La vaccination contre cette maladie est recommandé en France chez les populations à risque : 2 doses entre l'âge de 1 an et 15 ans.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience