Santé enfant : un programme à destination des parents

Article par , le 29/07/2011 à 17h00 0 commentaire

La France totalise 4,8 millions d'enfants de - de 6 ans. Le rôle des parents est d'initier l'enfant, dès son plus jeune âge, aux problématiques de santé.

Mais comment initier un enfant quand les parents, eux-mêmes, se posent des questions sur la prévention bucco-dentaire, l'équilibre alimentaire, la diversification alimentaire, la prévention des accidents de la vie courante, la dyslexie, l'obésité, le sommeil, etc. Les parents ont besoin de conseils sur la vaccination, l'allaitement, les premières dents, etc. Ces conseils sont très attendus par les jeunes parents.

Etre parent est un apprentissage quotidien

Dès la petite enfance (c'est-à-dire de la naissance jusqu'à l'âge de six ans), la relation parent-enfant et les habitudes de vie en famille sont importantes. Le quotidien est un vrai parcours du combattant pour les parents et les jeunes enfants. Voici quelques exemples !

- L'alimentation équilibrée : il y a un léger recul par rapport à l'année 1999/2000 mais 12,1 % des élèves de 5-6 ans restent en surcharge pondérale et 3,1 % d'entre eux sont obèses.

- L'hygiène bucco-dentaire : à six ans, 7,5 % ont des dents cariées et non soignées. Les enfants doivent acquérir rapidement les bons réflexes d'hygiène bucco-dentaire au travers d'une visite chez le dentiste. Ce chiffre passe à 13 % chez les enfants qui mangent quotidiennement des boissons dites sucrées selon une étude sur la santé des enfants en grande section de maternelle effectuée en 2005-2006.

- La vue : les parents doivent conduire le ou les enfants chez l'ophtalmo. A six ans, un enfant sur 7 porte des verres correcteurs.

- Les accidents de la vie courante : chaque jour en France, 2 000 enfants de 0 à 6 ans sont les victimes, selon la Cellule Nationale d'Observatoire des Accidents de la Vie Courante et l'Institut National de veille sanitaire. 30 % des causes de mortalité des moins de 4 ans font suite à des accidents de la vie courante.
En 2009, 28 % de ces accidents concernaient des enfants de - de 9 ans. Ces accidents se sont produits majoritairement au sein de l'habitat de l'enfant avec 81 % des accidents pour les - de 4 ans et 42 % pour les 4-9 ans. Ils sont la conséquence directe de chutes pour 59 % dès moins de 9 ans, selon l'Institut de veille sanitaire 2010. Si 20 % de la population française pratiquait les gestes d'urgences, on estime que 10 000 vies par an pourraient être sauvées. 

De bonnes habitudes dès le plus jeune âge

Ne dit-on pas "vaut mieux prévenir que guérir". La prévention reste la meilleure solution face à tous ces risques. Les mutuelles d'Harmonie Mutuelles, qui recensent parmi les adhérents près de 192 000 foyers et près de 246 000 enfants de moins de 6 ans, l'ont bien compris. Elles ont décidé de lancer un programme "La santé de votre enfant"  en octobre prochain.
Ce programme aura pour vocation d'informer, de former, de prévenir et d'accompagner les adhérents. Grâce à ce programme, papa et maman pourront aussi échanger et rencontrer des professionnels de la petite enfance. Chaque adhérent est donc invité à donner son adresse e-mail pour bénéficier de l'intégralité du programme. A partir de la naissance de l'enfant et jusqu'à se 6 ans, il recevra des informations régulières autour :

- de repères santé réguliers (vaccination, vision, audition, examens obligatoires, activités d'éveil, langage, etc)

- de rendez-vous santé pour former  les parents aux bons gestes et prévenir les accidents autour de quatre thématiques principales : objectif zéro carie, objectif équilibre alimentaire, ateliers enfance et premiers secours qui permettra aux parents d'être formés aux gestes d'urgences pédiatriques et rendez-vous des parents.

Harmonie Mutuelles assiste aussi les parents en leur donnant des conseils juridiques sur :

- La structure de la famille
- La maternité
- Le statut de l'enfant
- Les prestations familiales
- L'accueil du jeune enfant

Harmonie Mutuelles ne s'arrête pas là. Elle offre aussi :

- un conseil médical qui répond aux questions dans les domaines suivants : nouveaux traitements, effets secondaires, interactions entre médicaments, régimes spécifiques, vaccinations, diététique ou encore puériculture.

- un relais vers des prestations de service à la personne en communiquant gratuitement les numéros de téléphone des structures de service à la personne. Certaines prestations portent sur différents domaines de la vie courante et de la santé : famille, santé, vaccinations, diététiques, soutien moral...

- des prestations en cas d'hospitalisation de plus de 24 heures ou d'hospitalisation maternité de plus de six jours. Ces prestations sont :

Un service d'aide à domicile (pour le ménage, les courses, la préparation des repas...) d'un maximum de six heures et peut être porté à dix heures dans le cas où le bénéficiaire a un enfant à charge de moins de 10 ans.

L'organisation et la prise en charge d'une garde d'enfant à domicile pendant l'hospitalisation avec une prise en charge du transport aller et retour des enfants à l'école ou si le bénéficiaire le demande, la prise en charge du voyage des enfants en train jusqu'au domicile d'un proche résidant ou du transport aller et retour de ce proche jusqu'au domicile pour garder les enfants.

Une garde à domicile des personnes dépendantes vivant sous votre toit ou transport chez un proche.

L'organisation de l'hébergement d'un proche à votre domicile pendant l'hospitalisation et la garde des animaux familiers.

- Des prestations en cas d'enfant bénéficiaire malade ou blessé 

La garde d'enfants malades à domicile permet à l'adhérent d'assurer son activité professionnelle au cas où un enfant est malade ou blessé.

La venue d'un proche pour garder l'enfant malade ou blessé. Ce dernier reçoit un billet aller et retour pour lui permettre d'aller au chevet de l'enfant

La prestation "école à domicile" est mise à la disposition de l'enfant qui est immobilisé à son domicile ou à l'hôpital en cas de maladie ou d'accident.

L'organisation et la prise en charge de la garde des autres enfants de moins de 16 ans, la prise en charge du transport aller et retour des autres enfants de moins de 16 ans chez des proches ou du transport aller et retour d'un proche chez le bénéficiaire.

Enfin l'aide à domicile, en cas d'hospitalisation de plus de 24 heures de l'enfant bénéficiaire âgé de moins de 16 ans.
 
Pour plus d'informations et de conseils sur la santé, cliquez ici

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience