Santé enfant : les piqûres d'insectes bénignes ou dangereuses ?

Article par , le 23/05/2011 à 16h44 , modifié le 23/05/2011 à 16h51 1 commentaire

Ca vous chatouille ou ça vous gratouille ? Cette célèbre réplique tirée de l'oeuvre Knock de Jules Romains est à l'ordre du jour avec le retour du beau temps.

La majorité des piqûres d'insectes reste bénigne en France mais le proverbe "Mieux vaut prévenir que guérir" doit être appliqué à la règle durant la saison estivale. Car ces piqûres peuvent se révéler dangereuses si l'enfant est allergique ou s'il est piqué aux abords de la gorge et dans la bouche.

Quand les piqûres se localisent au niveau de la gorge ou dans la bouche, il faut réagir rapidement en consultant un médecin. En cas d'oedèmes, de gonflements, de démangeaisons intenses, de troubles respiratoires, de signes d'infection ou de fièvre, il faut conduire le patient aux urgences.

Quand on dit "ce n'est pas la petite bête qui va manger la grosse" c'est vrai mais la petite bête (moustiques, abeilles, guêpes, taon, aoûtats, araignées, fourmis) peut sérieusement contrarier des vacances qui s'annonçaient pourtant agréables. Voici quelques conseils qui consistent notamment à miser sur la prévention et à se munir d'une bonne trousse de secours.

Les moustiques se réveillent en règle générale quand le soleil se couche. Si vous dinez à l'extérieur, les familles doivent prévoir des bougies à la citronnelle ou au basilic, des plantes aromatiques. Pour éviter les piqûres, toute la famille doit se badigeonner de lotion répulsive et prévoir des tenues adaptées : pantalon et manches longues. Pour le berceau de votre nourrisson, il est préférable de mettre une moustiquaire. Malgré toutes ces précautions, le moustique a piqué. Que faire ? Une crème apaisante anti-inflammatoire calmera l'irritation, diminuera la démangeaison et empêchera de se gratter.

Les abeilles et les guêpes survolent souvent les tables d'été ou viennent mettre leur "trompe" dans nos pique-niques et goûters en plein air. Ces bêbêtes sont en effet attirées par les confitures, compotes et sucreries. En cas de piqûre, le dard doit être retiré avec une pince à épiler ou une pompe à venin, désinfecté avec un antiseptique. Ensuite, il faut apaiser la douleur avec de l'eau fraîche (par exemple) puis appliquer une crème anti-inflammatoire et calmante. Une abeille ou une guêpe ne pique qu'une seule fois et la piqûre est souvent douloureuse.

Le taon est un insecte suceur qui se trouve près des grands animaux (chevaux, vaches...), des cours d'eau ou encore des piscines. En cas de piqûre, il faut tout simplement désinfecter. Si l'enfant a des douleurs, il faut lui donner du paracétamol.

Les tiques et les aoûtats aiment beaucoup les buissons, les arbustes et les herbes. Pour éviter les piqûres de tique, il faut se couvrir le bas des jambes. En cas de piqûre, il faut retirer la tique puis désinfecter la blessure puis se rendre chez un médecin en cas de fièvre. La principale complication des piqûres de tiques est la maladie de Lyme.

Quant aux aoûtats, leurs piqûres sont irritantes et douloureuses. Elles provoquent des plaques rouges qui se nichent dans les plis des membres, aine, genoux, coudes... Les aoûtats s'installent sur la peau et y restent pour se nourrir de sang. Pour calmer l'irritation, il faut appliquer une crème à base de corticoïde et prendre des antihistaminiques. N'oubliez pas d'aller voir un médecin.

Les piqûres d'araignées peuvent entraîner des symptômes importants (maux de tête, malaises...)  et des réactions inflammatoires. Il faut désinfecter la plaie et y appliquer un peu de glace. En revanche, la piqûre de certaines araignées tropicales peut entraîner de graves complications. Par conséquent, les soins d'urgence sont indispensables.

Dans tous les cas, il faut consulter un médecin ou un pharmacien en cas de doute.
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience