• Maman
  • Enfants

Rythmes scolaires : des vacances d'été moins longues pour les enfants

Article par , le 04/07/2011 à 17h25 , modifié le 04/07/2011 à 18h50 0 commentaire

Est-ce que les prochaines vacances d'été seront plus courtes ? La question, qui fait tiquer de nombreuses personnes et notamment les familles monoparentales ou recomposées, est ouvertement posée.

Supprimer la semaine de quatre jours en primaire et raccourcir les vacances d'été pour diminuer les horaires quotidiens de cours à l'école et au collège... c'est les pistes de travail issues d'un débat d'une année sur les rythmes scolaires. Le comité de pilotage sur les rythmes scolaires a rendu son rapport mais Luc Chatel n'a pas pris de décision dans l'immédiat. Le ministre de l'Education nationale a tout simplement déclaré lundi qu'il engageait des "concertations" pour  annoncer à l'automne des mesures sur les rythmes scolaires afin de raccourcir de deux semaines les congés d'été et porter la pause déjeuner à 1h30 dès la rentrée 2013.

Les principales pistes envisagées

La question des vacances d'été est clairement posée car un raccourcissement de deux semaines permettrait de diminuer le nombre quotidien d'heures de classe, jugé aujourd'hui trop lourd, tout en gardant le même nombre d'heures annuel. Dès lors, un "zonage" de trois zones aux dates de congés différentes pourrait être envisagé, ainsi que pour les autres vacances, sauf Noël. Mais les familles monoparentales ou recomposées ne voient pas ce changement d'un bon œil.

Selon l'Institut national de la statistique et des études économiques, 18 % des moins de 25 ans vivaient en 2006 dans des familles monoparentales, avec un seul parent sans nouveau conjoint, et 9 % des mineurs dans une famille recomposée, avec un parent et son nouveau conjoint et au moins un enfant né d'une union précédente.
Ces familles recomposées sont particulièrement inquiètes de la possibilité de voir les vacances d'été découpées en zones, dont seules quelques semaines seraient communes à toutes les académies. Elles font valoir l'expérience qu'elles ont du "zonage" des seules vacances de février et de printemps.

Concernant le rythme de sept semaines de classe et deux semaines de vacances, il est bon pour les enfants, selon les experts. Le respect de ce rythme devrait permettre d'étendre à quinze jours les congés de la Toussaint.
Quatre jours d'école est en effet une source de fatigue pour les enfants. Le retour à quatre jours et demi pour tous les élèves de primaire est sérieusement envisagé. L'idée fait son petit bonhomme de chemin et est partagée par la quasi-totalité du monde éducatif. Retour des cours le samedi matin ou le mercredi matin ?

Au chapitre des horaires quotidiens, le comité de pilotage penchait pour cinq heures de classe par jour au maximum en primaire, en 6e et en 5e. Et six heures en 4e et en 3e. Aujourd'hui, les écoliers ont six heures, sans compter l'aide personnalisée pour les plus faibles d'entre eux. Le comité proposait alors un ambitieux projet d'accompagnement éducatif du CP à la 5e, un des buts étant que les enfants n'aient "plus de devoirs à faire chez eux". L'autre objectif est de rapprocher écoles et collèges, dans l'esprit du "socle commun" que tout élève doit acquérir à la fin du collège.

L'horaire de 8h30 à 17h00 deviendrait commun à tous les élèves et, comme le réclame les parents d'élèves de la FCPE, une pause déjeuner de 1 heure 30, au cours de laquelle il n'y aurait aucun cours ni soutien, devrait être respectée au niveau national. Du CP à la 5e, resteraient donc deux heures qui seraient consacrées à tous les types d'aides et de soutien, un accompagnement à la fois à la charge de l'Etat et des collectivités.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience