• Maman
  • Enfants
Dossier :Rythmes de l'enfant : l'école à contretemps

Entre les cours et les devoirs, les enfants ont un emploi du temps de ministre, qui n'est pas sans conséquences sur leur santé. Que faire pour que le rythme des enfants soit enfin respecté ?

Enfant fatigue
Combien d'élèves français rêvent secrètement de voir leurs parents déménager pour s'installer en Allemagne ? Ils le savent bien : là-bas, les enfants vont à l'école de 7 à 13 heures avant de se lancer dans des activités extrascolaires ou de rentrer chez eux pour faire leurs devoirs. Alors que les petits Allemands ont déjà terminé leur journée de travail depuis longtemps, les Français eux, sont toujours scotchés à leur chaise.
 
Entre les cours qui s'enchaînent et les devoirs qui s'éternisent, aller à l'école est loin d'être de tout repos pour nos chérubins. Les rythmes des enfants sont piétinés par les emplois du temps et le travail demandé. Pour les respecter, une mise à plat du système scolaire français s'impose.
 
Les bambins ont leurs propres rythmes biologique, physique et psychologique. Concrètement, ces derniers se traduisent par des changements physiologiques (hausse de la température corporelle) et cognitifs (attention accrue ou au contraire amoindrie) au cours de la journée. Malheureusement, les rythmes scolaires ne correspondent pas à ceux des enfants.
 
En France, les élèves passent environ 900 heures par an à l'école. Seulement, celles-ci sont mal organisées et les journées sont longues pour les écoliers. Ces derniers, fatigués, sont alors moins à même de rester concentrés et d'apprendre.
 
La semaine de quatre jours a alors été mise en place dans les écoles primaires mais de nombreux détracteurs s'élèvent déjà contre elle sous prétexte qu'elle morcelle trop le temps de travail des élèves. Finalement, que vaut-elle vraiment ?

Sommaire :
logAudience