• Maman
  • Enfants

Rentrée scolaire : les nouveaux codes dans la cour en 2012

Article par Caroline RABOURDIN , le 04/09/2012 à 18h14 , modifié le 04/09/2012 à 18h20 0 commentaire

A votre époque, c'était plutôt billes et jeu du chat et de la souris ? Aujourd'hui, si les cours de récréation n'ont pas changé, les jeux et autres codes vestimentaires, eux, ont quelque peu évolué. Tour d'horizon.

Jeux dangereux
Bien qu'ils aient toujours existé, les jeux dangereux sont aujourd'hui connus des parents et des enseignants. Cependant, cela n'empêche pas les enfants d'y jouer encore trop souvent. Parmi les plus connus, on trouve le jeu du foulard, le petit-pont massacreur, le cercle infernal... Ces jeux sont surtout pratiqués par les garçons âgés de 11 à 13 ans. Mais certains jeunes de 18 ans continuent de rechercher l'adrénaline procurée par ces jeux morbides, causant encore trop d'accidents mortels chaque année.

Un code pour la cour de récré
Afin d'éviter les dérives, certains établissements scolaires rédigent donc un « code de la cour de récréation » en collaboration avec les élèves. Règles de bonne conduite, droits et interdictions... Tout est passé au peigne fin afin de permettre aux enfants de faire de la récréation un lieu de vie, et non une zone de non-droit où le harcèlement scolaire est roi.

Et côté vêtements ?
Pour s'intégrer dans un établissement scolaire ou une classe, l'ado doit respecter les codes édictés par le groupe comme le style vestimentaire. Look sportif, gothique, skateur, hippies, fashion victim, casual... A chacun son dress code. Et gare à celui qui ne joue pas le jeu. L'ado qui ne se plie pas aux règles, sera alors qualifié de « boloss ». Les jeunes lycéennes n'hésitent donc plus à arborer de grandes marques ainsi qu'un sac à main, pour être « dans la norme ».

Quand les réseaux sociaux s'invitent dans la cour
Après les smartphones, c'est au tour des réseaux sociaux de s'inviter dans les cours de récré. De plus en plus d'ados ouvrent un compte Twitter ou Facebook. Ils y racontent leur vie, postent des photos et des vidéos, commentent ceux des copains, tchattent... L'occasion aussi pour eux de dire tout haut ce qu'ils pensent tout bas. Dans les cours de récré, c'est donc la course aux followers. Du coup, les élèves demandent de parfaits inconnus en amis. Avec les risques que cela comporte. Aux parents donc de s'adapter, de rester vigilants et de discuter des risques liés à Internet.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience