• Maman
  • Enfants

Relation parent-enfant : qui décide ? Qui commande ?

Article par , le 04/10/2011 à 17h53 0 commentaire

Certains parents éprouvent des difficultés à asseoir leur autorité. Pourquoi ? Parce qu'ils sont fatigués après une journée de boulot pour interdire ou calmer leur enfant ?

Parce qu'ils ont peur d'être trop tyranniques ? Parce qu'ils ne savent pas comment si prendre pour fixer les interdits et les limites ? Parce qu'ils veulent donner une certaine autonomie à leur enfant ? Quoi qu'il en soit, les parents avouent être trop stressés et désemparés par rapport aux réactions de leur bambin. 75 % des parents se jugent eux-mêmes trop peu autoritaires avec leurs enfants, selon une enquête réalisée par Ipsos pour Femme Actuelle et Enfant Magazine. Cette étude montre une nette tendance à la dévalorisation et la culpabilisation : 46 % des parents ont une mauvaise image d'eux-mêmes. Pourtant le rôle de l'enfant n'est pas de profiter de son pouvoir sur les adultes. En plus, papa et maman lui font le plus grand tort en lui laissant très tôt décider à leur place. Car les enfants peuvent devenir manipulateurs et ils ne pourront jamais s'adapter à la société.

Des chiffres étonnants

70 % d'entre eux sont trop stressés et 58 % sont totalement désemparés par rapport à certaines réactions de leur enfant. Ces derniers ont le sentiment de passer à côté de l'enfance et de l'adolescence de leur enfant. 75 % des sondés jugent qu'il est plus difficile d'élever un enfant de nos jours que jadis. Concernant la perception générale des Français sur l'éducation, elle n'est pas meilleure. Le manque d'autorité arrive en tête avec 71 %. 66 % des personnes interrogées jugent que les parents entretiennent une relation trop "copain, copine», 61 % estiment qu'ils sont trop tolérants et 81 % pensent qu'ils ne sont pas assez sévères. 

70 % des parents estiment qu'ils ont parfois eu des réactions trop dures par rapport à la situation. Et ces réactions inadéquates ne font que montrer le désarroi des parents, qui au terme d'une carence installée ou d'un laisser-aller, réagissent à l'excès par l'excès...' analyse Christine Perrault, psychologue spécialiste des relations familiales. 81 % des parents s'opposent à l'interdiction de la fessés.

A qui confier cette tâche complexe ? L'école ? Les professeurs estiment qu'ils ne sont pas là pour faire le travail des parents. Certains estiment qu'il est grand temps de laisser l'instruction au corps enseignant et de restituer l'éducation aux familles. Pourtant, les parents demandent l'aide des pouvoirs publics, prioritairement en faveur de l'école. Et il semble que cette thématique soit cruciale pour la prochaine élection présidentielle. 58 % disent que le programme des candidats à l'élection concernant les moyens alloués à l'école aura une influence importante sur leur vote. Et 72 % considèrent comme essentiel que les candidats prennent position sur la gestion de la violence à l'école.
 
Ils notent aussi que l'articulation entre vie professionnelle et vie familiale est citée comme un facteur favorisant la main sur l'éducation des enfants. Pour 45 % des ménages, il est essentiel que les candidats à l'élection présidentielle prennent position sur des aides qui permettent une meilleure conciliation entre la vie professionnelle et la vie familiale. 96 % souhaiteraient que les pouvoirs publics incitent les entreprises à prendre des mesures pour faciliter leur vie quotidienne : allongement de la durée du congé  maternité, augmentation de la rémunération du congé parental...
 
Pour Chantal Perrault, il faut que les parents revisitent leur relation ave leurs enfants, c'est-à-dire qu'ils reprennent leur rôle et restaurent leur autorité. "La frustration n'est pas un sévisse mais un apprentissage à respecter les règles. Dire non à votre petite tête blonde, décider à sa place sans lui demander son avis, ce n'est pas risquer son désamour, comme le craignent tant de parents, c'est au contraire l'aider à apprendre à vivre dans un monde normé, avec ses contraintes sociales".
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience