Premières lunettes : des enjeux majeurs pour les enfants

Article par Aurélie Djavadi , le 20/11/2009 à 14h50 , modifié le 20/11/2009 à 14h55 0 commentaire

Surveiller de près la vue des enfants est primordial. Avant six ans, on peut leur permettre de récupérer tout ou partie de leur acuité visuelle, et leur préparer ainsi une scolarité sereine.

10% des enfants de moins de 5 ans souffrent d'une ou plusieurs anomalies visuelles, constate l'Association nationale pour l'amélioration de la vue (ASNAV). Et d'ajouter : en corrigeant leur vue avant l'âge d'un 1 an, on pourrait même éviter que 40 000 enfants, chaque année, deviennent malvoyants. C'est dire l'importance des examens de la vue chez les tout-petits.
 
La vision a ceci de spécifique qu'il ne s'agit pas, à la naissance, d'un sens mature. C'est au fil des quatre premières années de l'enfant qu'elle se construit. Parallèlement, certains troubles sont réversibles, s'ils sont traités à temps. En cas de strabisme, par exemple, l'enfant peut perdre peut à peu l'usage d'un œil : mais s'il bénéficie avant l'âge de deux ans d'une correction ou d'un traitement approprié, il pourra recouvrer une vision normale, souligne l'ASNAV.
 
Les corrections, via le port de lunettes, seront ponctuelles ou durables. Parfois, des séances chez une orthoptiste sont prescrites, afin de favoriser une meilleure coordination des yeux. Dans certaines situations, les parents coopèrent au traitement, lorsqu'il faut appliquer des caches à un ou plusieurs moments de la journée, pour faire travailler l'œil qui devient "paresseux".
 
Lors de l'entrée au CP, faites contrôler la vue de votre enfant s'il rencontre des difficultés à apprendre à lire. Même léger, un défaut peut grandement perturber sa scolarité. Une fois passé le cap des premières années, ne relâchez pas votre vigilance !
 
A consulter, le site de l'ASNAV : http://www.asnav.org
 
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience