• Maman
  • Enfants

Pourquoi les enfants aiment-ils compter ?

Article par Caroline CROS , le 24/04/2013 à 14h55 , modifié le 24/04/2013 à 15h14 0 commentaire

1 2 3 nous irons au bois, 4 5 6 cueillir des cerises... Comptines, jeux d'éveil, marches d'escalier... Dès leur plus jeune âge, les enfants aiment jongler avec les chiffres et surtout compter. D'abord jusqu'à 3, puis jusqu'à 10, ils dépassent les caps et enchaînent les séries avec toujours plus de fierté et de plaisir. D'où vient ce besoin de quantifier et pourquoi aiment-ils tant les chiffres ?

De l'ordre dans leur vie et dans leur tête !
Dès leur plus jeune âge les enfants ont un grand besoin d'ordre. Tous les pédopsychiatres et spécialistes de la petite enfance s'accordent à dire que pour se construire, un enfant a besoin de rituels dans sa vie et dans son quotidien : rituel du coucher, école/WE, du petit-déjeuner au coucher, les jours se suivent et se ressemblent. Ces successions de choses, lui apportent une certaine sécurité, l'aident à se construire et le structure. A 12 mois, un bébé aime empiler, encastrer, créer des séries, 1, 2, 3, rouge, jaune, vert, des cubes, du plus petit au plus grand...

Dès lors, à petite échelle, ces petits enchaînements constituent déjà de vrais repères dans son petit monde. Lorsqu'il commence à parler l'enfant se découvre une véritable passion pour les chiffres. En chanson, grâce aux nombreux jeux qu'il possède, en montant les escaliers avec papa et maman, en observant les animaux sur la tapisserie de sa chambre, il compte encore et toujours. Un peu plus tard, les chiffres prennent du sens lorsque l'enfant parvient à associer ceux-ci à des objets : il y a 3 pommes dans le panier, il reste 4 yaourts dans le frigo ... Ils prennent alors une dimension quantitative, ils les maîtrisent et il en comprend le sens, c'est jubilatoire. L'enfant est alors en quête de performance. Il veut compter toujours plus loin.

Et après 100, il y a quoi ?
Vers l'âge de 4 / 5 ans, l'enfant présente un grand intérêt pour la vie et les mystères qui l'entourent : La naissance, la mort, l'être humain, l'infini ... Il commence alors à se poser des questions : "Où étais-je avant d'être dans le ventre de maman?" ou encore "Qu'est-ce qu'il y a après la mort?". Dans son inconscient, 0 représente la naissance, l'origine de l'être humain et 100 l'infini et la mort. Les chiffres lui permettent alors de se repérer dans l'espace et dans le temps, de se projeter dans l'avenir "quand j'aurais 100 ans...", ils sont un support concret à ses questionnements sur son origine et son devenir.

Les chiffres ça fait grandir !
Au fil des mois, votre enfant acquiert un vocabulaire de plus en plus riche et de plus en plus "propre", et ce, sans même sans rendre compte. L'apprentissage des chiffres est différent. Plus il compte loin et plus l'enfant est fier de lui. Il est donc pleinement conscient de ses progrès en la matière. Compter de plus en plus loin est alors gratifiant et stimulant ! L'enfant va alors chercher à repousser ces limites toujours plus loin. En se rendant compte qu'il compte plus loin que la veille il prend pleinement conscience qu'il grandit et qu'il devient de plus en plus compétent.

Les chiffres au quotidien...
Les enfants n'ont ni la notion du temps, ni la notion de l'espace. Sans même s'en rendre compte, les parents utilisent au quotidien les chiffres pour se faire comprendre et pour expliquer tout ce qui est abstrait pour leurs enfants : "Dans 2 dodos c'est le week-end, à la 3ème voiture on tourne à droite, l'école se trouve à 5 arrêts de métro de la maison..." Sans ses repères chiffrés, les enfants n'arriveraient pas à se situer dans l'espace et dans le temps.

Outre les repères spatio-temporels, les chiffres permettent également aux enfants de se situer par rapport aux autres : "J'ai 4 ans et demi, je suis un grand ! Et toi tu as quel âge ?" mais également de s'identifier "J'ai 3 ans et demi, j'ai 1 papa et 1 maman, 1 frère et 1 sœur".

Vous l'aurez compris, les chiffres, votre enfant les adore. Pour l'accompagner au quotidien, n'hésitez donc pas à en abuser (comptines, jeux, éléments de repère ...), ça le rassure, le sécurise et lui apporte une structuration dont il a besoin pour se construire, puis grandir !

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience