• Maman
  • Enfants

Pourquoi il faudrait laisser les bébés manger avec leurs doigts

Article par , le 19/06/2013 à 16h33 , modifié le 19/06/2013 à 16h45 1 commentaire

Alors que les mamans sont souvent soucieuses de bien suivre les règles de la diversification alimentaire en donnant à manger à leur bébé à la cuillère au moment du sevrage, plusieurs études anglo-saxonnes suggèrent qu'il serait préférable de laisser bébé picorer les aliments dans son assiette avec les doigts.

Laisser son bébé manger avec ses doigts, ou pas ? Voilà la question que se posent souvent les jeunes mamans et qui fait débat depuis un bon moment. En février 2012 déjà, le British Medical Journal publiait les résultats d'une étude selon laquelle les bébés qui mangent avec leurs doigts auraient plus tendance à se nourrir sainement en grandissant et à garder un poids stable. Depuis, les interrogations demeurent et les spécialistes alimentent la discussion. Dernière en date, le docteur Miriam Stoppard, qui évoquait sur le site britannique Mirror comment elle a réalisé les bienfaits de l'auto-alimentation par les tout-petits.

Son conseils aux mamans de jeunes enfants qui commencent leur diversification alimentaire : au lieu de rester patiemment plantée face à votre bébé pour lui donner de la purée ou de la compote bouchée après bouchée, pourquoi ne pas lui proposer une assiette composée ? Mode d'emploi : prenez une grande assiette à compartiments, et déposez dans chacun d'eux, une portion de légumes (petits poids, brocolis, carottes...), quelques dés de fromage, un bout de pain, des fruits coupés en morceaux ; et laissez-le picorer à loisir et à volonté.

Le docteur Miriam Stoppard raconte comment elle a observé avec fascination un bébé découvrir joyeusement le contenu de son assiette en mangeant légumes, fruits, pain et fromage dans le désordre et sans rechigner. Une expérience convaincante qui a permis à la spécialiste de dégager un duo d'arguments imparables sur les bienfaits de cette démarche que, selon elle, les jeunes mamans devraient essayer d'adopter.

L'éveil aux goûts : l'assiette composée serait une alternative parfaite pour éveiller son bébé aux différentes saveurs. Salé, sucré, aigre, amer, doux... L'important, au final, n'est-il pas qu'un enfant mange un peu de tout, plutôt qu'il mange absolument le salé avant le sucré comme on aurait pourtant tendance à le lui proposer ? Selon le docteur Miriam Stoppard, cette étape serait d'autant plus importante qu'elle interviendrait à un moment où la langue des tout-petits s'est bien développée et où leur système digestif arrive à maturation pour leur permettre de bien avaler la nourriture solide.
L'autonomisation : à partir de 6 mois environ, alors que votre bébé tient bien dans sa chaise haute, et qu'il est prêt à faire de nouvelles découvertes savoureuses, le principe de l'assiette composée dans laquelle il peut piocher à sa guise, constituerait un excellent moyen pour votre bébé de développer son système moteur (attraper des aliments plus ou moins gros, les porter à sa bouche...).

D'un point de vue strictement nutritionnel, le docteur Miriam Stoppard rassure les mamans tentées par l'expérience, et inquiètes à l'idée que leur bébé ne mange pas assez, en précisant que l'étude Gateshead Millennium Study menée en Grande-Bretagne sur 1029 enfants depuis 1999 a montré que les tout-petits qui se nourrissaient avec les doigts recevaient tous les apports nutritionnels nécessaires à leur bon développement.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience