• Maman
  • Enfants

Partir en vacances n'est plus un rêve pour les enfants des Villages SOS de France

Article par , le 01/07/2011 à 13h03 , modifié le 01/07/2011 à 13h20 0 commentaire

Il y a plus de deux ans, l'opération Nos Maisons du Coeur voyait le jour. Cette opération est le fruit d'une collaboration entre l'association SOS Villages d'enfants et le site Abritel-Home Away.

La contribution des propriétaires d'Abritel a permis à plus de 200 enfants des treize villages d'enfants de partir en vacances dans une location. Pour tous les enfants et surtout ceux qui ont déjà souffert dans leur courte vie, les vacances sont des moments privilégiés. C'est l'occasion pour ces frères et sœurs de s'épanouir et de reprendre confiance. Ils pratiquent une activité sportive, vont à la rencontre de nouveaux camarades et découvrent une région. Voici trois témoignages de mère SOS :

Sylviane (Calais) : éducatrice familiale pour SOS Villages d'enfant 

Sylviane élève six enfants qui ont entre 7 et 12 ans. Elle a connu Abritel lors d'une réunion de service avec sa direction qui parlait de "Nos Maisons du cœur". Quand je lui ai posé la question :  "Pourquoi avoir choisi Abritel" ? Sylviane m'a répondu : "Parce que c'est gratuit. Les enfants peuvent ainsi partir en vacances et découvrir de nouveaux horizons". Il n'y a pas que le voyage qui est payant.

Grâce à ces mères SOS et à Abritel, spécialiste de la location de vacances entre particuliers depuis plus de trois décennies, les enfants voient du pays et peuvent même parfois réaliser leurs rêves.  Sylviane se souvient : "Il y a deux ans en Auvergne, les enfants ont été accueillis dans un gîte, ont vu la neige et ont vécu une expérience magnifique en se relaxant dans un jacuzzi". Ces enfants ne connaissaient pas le jacuzzi. 
Il y a eu aussi l'expérience "Marseille". Les enfants ont passé quelques jours dans la cité phocéenne où ils ont pu découvrir la ville et surtout réaliser un de leurs rêves : voir la rue où est tournée la série "Plus belle la vie".
Selon Sylvaine, les bambins étaient émerveillés car ils n'avaient jamais connu de tels moments quand ils vivaient avec leurs parents. Ils en ont pris plein les yeux.  Avant de conclure, Sylvaine a tenu à remercier ces propriétaires de gîtes, de maisons ou encore d'appartements qui leur font un accueil formidable.

Lydie (Pas-de-Calais) éducatrice familiale

Elle s'occupe de cinq enfants âgés de 5 à 11 ans. Lydie a connu Abritel par le biais de l'association où elle travaille. A la question : "Pourquoi Abritel ?". La réponse est claire : "Des particuliers mettent à disposition leur maison à des dates qui conviennent. Ils nous font confiance puisqu'ils nous prêtent leur intérieur aménagé. Grâce à eux, les enfants peuvent aussi partir en vacances. En plus, nous sommes toujours bien reçus".  Lydie et ses enfants profitent de ces moments conviviaux. Et ils ne s'en privent pas. A chaque fois, les enfants rentrent ravis et sont souvent sous le charme des régions visitées, conclut Lydie.

Madie (Alpes) éducatrice familiale qui préfère qu'on l'appelle "mère SOS"

Elle s'occupe de sept enfants qui ont entre 10 et 17 ans. Comme Sylvaine et Lydie, Madie est heureuse de ce partenariat avec Abritel car il permet à  "ses" enfants, malmenée par la vie, d'y reprendre goût en partant notamment en vacances. Ils peuvent faire comme les autres enfants qui partent avec leurs familles, à savoir visiter de nouveaux lieux, découvrir de nouveaux visages, se faire de nouveaux copains.

Madie affirme : "C'est une très bonne chose qu'il y ait des associations comme ça. Certains enfants ont peur de l'inconnu, de quitter leur quotidien. Dans ces appartements ou maisons mis à notre disposition, les enfants reprennent confiance, se structurent. C'est bénéfique pour eux qui sont souvent angoissés. Je remercie ces structures".  

A la question : "Comment se comportent les enfants ?", Madie me répond : "Ils sont très respectueux des lieux mais aussi très reconnaissants envers ces personnes inconnues qui acceptent de prêter leur maison pour quelques jours". Ces souvenirs riches sont porteurs pour l'avenir mais aussi pour le quotidien. Ces moments passés ensemble font en effet l'objet de longues discussions autour de la table, raconte Madie. Ces moments de joie permettent à es enfants qui n'ont pas toujours pris un bon départ dans la vie de se construire et d'être plus ouverts" ajoute Madie. La preuve, cette mère SOS a gardé le contact avec une grande partie de ses enfants qui volent désormais de leurs propres ailes.

Les infos sur l'opération Nos Maisons Ont du Cœur avec Abritel-HomeAway en cliquant ici
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience