Orientation scolaire : quel cursus après le bac ?

Article par Caroline Rabourdin , le 23/03/2010 à 16h40 , modifié le 23/03/2010 à 17h20 0 commentaire

En terminale, l'orientation se fait de plus en plus pressante. Maintenant, il ne s'agit plus de choisir quelques options mais bien un plan de carrière et le métier que l'on souhaite exercer dans sa vie.

En classe de terminale, beaucoup de jeunes sont encore perdus au moment de l'orientation, notamment en raison de la multitude de choix et de possibilités qui s'offrent à eux.
Dès le mois de septembre, le lycéen est invité à se rendre dans le Centre d'information et d'orientation (CIO) de son établissement pour lire des fiches métiers, se renseigner sur le cursus adéquat à avoir... Les missions locales et les Centres d'information jeunesse (CIDJ) regorgent également de documentations  utiles pour l'orientation.

Contacter les écoles, discuter avec les chefs d'établissement et se rendre dans les salons pour étudiants sont parfois d'une grande aide pour peaufiner un choix et y voir plus clair dans les formations au nom alléchant mais au contenu parfois décevant. Parmi les questions à poser : l'école ou la fac exige-t-elle des stages ? Si oui, sont-ils fournis ou est-ce à l'étudiant de trouver une entreprise ?

Si votre ado est un peu perdu, aidez-le à se recentrer sur ses atouts et ses centres d'intérêt. S'il aime le commerce, inutile d'aller encombrer les bancs de la fac de psycho, toujours très prisée. Idem pour les langues. Si votre fille veut être prof d'anglais, pas la peine de lui conseiller d'intégrer les Langues Etrangères Appliquées, cursus tourné vers le monde de l'entreprise et non vers l'enseignement.

Formations courtes ou longues ?

Depuis 2004, l'université ne dispense plus de DEUG, maîtrise, DEA ou DESS mais des licences, masters et doctorats. Le premier diplôme sanctionne 3 années d'études, le master s'obtient 5 ans après le bac et le doctorat en moyenne 8 ans après.

Dès l'entrée en faculté, l'étudiant choisit la tournure qu'il souhaite donner à son cursus. La licence professionnelle permet d'intégrer une entreprise alors que la licence générale conduit l'étudiant vers un master. Le master de son côté se divise en deux : master recherche pour mener le jeune vers un doctorat ou master professionnel pour le préparer au monde de l'entreprise. Le doctorat quant à lui amène l'étudiant vers un métier de recherche.

Votre enfant est pressé d'en finir avec les études ? Dans ce cas, conseillez-lui d'intégrer un DUT ou un BTS. Ils sont accessibles après un baccalauréat et sanctionnent deux années d'étude. Leur parcours est accompagné de stages en entreprises et d'exercices pratiques pour une entrée immédiate sur le marché du travail.

SI votre ado est frileux d'intégrer le monde du travail, mieux vaut alors lui conseiller d'aller à l'université ou de préparer des concours par le biais d'une classe préparatoire en vue d'intégrer une grande école. Les écoles privées quant à elles sont pour certaines accessibles directement après le bac ou après une licence ou un master, généralement sur dossier et sur concours.

A noter : les étudiants doivent faire leurs inscriptions et noter leur liste de vœux avant la fin du mois de mars sur le site Admission-postbac.fr. Mais certaines écoles ne sont pas intégrées dans cette procédure. Renseignez-vous bien sur les modalités d'inscription et sur les dates de concours afin de préparer l'après-bac le plus sereinement possible. 
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience