Mon enfant ne veut pas aller au lit : 3 astuces pour l'aider à dormir

Article par Saliha HADJ-DJILANI , le 23/10/2013 à 10h55 , modifié le 23/10/2013 à 12h30 0 commentaire

Bien des parents ont du mal à faire dormir leurs enfants et cela peut tourner au cauchemar quand l'enfant ne veut décidément pas aller se coucher ! Voici 3 astuces qui devraient vous sortir de cette impasse.

Tous les soirs, c'est la même chose : votre enfait fait une crise pour aller se coucher. Pourtant, c'est sûr, ça se voit, il est fatigué. Plurielles tente de vous aider à régler ce problème en vous donnant 3 conseils importants pour le faire aller au dodo plus facilement. 

 

Astuce n°1 : supprimez toutes les nuisances sonores et lumineuses

On n'y pense pas forcément mais un réveil dans la chambre d'un enfant, à cause du tic-tac ou du cadran éclairé, peut perturber le sommeil d'un enfant. Sans oublier  le son de la télé dans la pièce voisine... Une veilleuse à la luminosité trop forte a les mêmes effets. Il est donc important de supprimer toutes ces gênes pour aider votre enfant à dormir.

 

Astuce n°2 : faites disparaître ses peurs

Beaucoup d'enfants reculent le moment de dormir car ils ont peur ! Cela peut aller de la peur du noir à la peur de la méchante sorcière qui va les manger tout cru. Il est donc important de désamorcer ce mécanisme de peur si vous voulez que votre enfant s'endorme. Car il est impossible, y compris pour un adulte, de s'endormir la peur au ventre. Créez une atmosphère rassurante pour votre enfant avant l'endormissement avec un petit filet de lumière s'il a peur du noir et parlez lui d'une gentille fée qui veille sur lui pour le protéger des méchantes sorcières. Rappelez lui enfin que vous êtes là et que donc il ne peut rien lui arriver.

 

Astuce n°3 : n'envoyez pas votre enfant dormir brutalement

Prévoyez une trentaine de minutes entre le moment où vous envoyez votre enfant se coucher et le moment où il va réellement s'endormir. Grâce à un retour au calme, par la lecture ou autre, il s'endormira facilement et ne vivra pas le coucher comme une contrainte ou une punition.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience