• Maman
  • Enfants

Mon enfant n'aime pas les câlins, c'est grave ?

Article par Caroline CROS , le 09/08/2013 à 15h00 0 commentaire

Il y a des enfants qui adorent les câlins et les attaques de bisous, pour le plus grand bonheur de leurs parents. Et puis il y a ceux qui n'en raffolent pas et qui hauts comme trois pommes montrent déjà des signes précoces d'indépendance.

Depuis qu'il est tout petit chaque moment de vie est un prétexte pour le couvrir de bisous : changement de la couche, jeux, dodo, lorsque vous l'habillez ... Impossible de résister à ces petites jambes potelées ! Mais depuis quelques temps votre enfant fait de la résistance, se montre distant et cela vous chagrine. Lui qui adorait ça, pourquoi est-il devenu anti-câlins ?

L'avis de la spécialiste
Francine Nadeau est psychologue spécialisée en psychothérapie pour enfants à Sherbrooke.
"Quand ca va bien entre maman, papa et bébé, le nourrisson reçoit plein de bisous sur tout le corps, et c'est un des immenses bonheurs de la petite enfance. Mais quand l'enfant devient un peu plus vieux, vers l'âge de deux ans, lorsqu'il commence à acquérir son autonomie, les choses changent, parce que ça va le déranger", explique Francine Nadeau. A cet âge, bébé est de plus en plus ouvert sur le monde qui l'entoure et sa curiosité est sans cesse sollicitée. Vous devez comprendre que les séances bisous et câlins ne font que le retarder dans sa quête de découverte. Autrement dit, il a la tête ailleurs !

Ce n'est pas qu'il n'aime pas, ce n'est juste pas le bon moment !
Réjouissez-vous plutôt du trop plein de vitalité de votre enfant et soyez rassurée, il vous aime toujours autant, mais il joue et n'a pas envie d'être dérangé. Il est important pour le parent en mal d'amour de faire le deuil de la période de la petite enfance. Le besoin d'autonomie de l'enfant doit être pris très au sérieux et doit surtout être respecté, au risque de le braquer pour de bon. Ne le forcez pas et laissez-le venir à vous. Chaque enfant a ses propres besoins et le besoin de tendresse et de câlins n'est jamais bien loin mais ces instants c'est désormais lui qui les choisit.

Si cette réalité vous attriste, sachez qu'elle est pourtant signe de bonne santé mentale pour votre enfant. L'indépendance et l'autonomie sont un signe d'équilibre. Votre enfant est certes moins câlin, mais il paraît heureux, dynamique et épanouie alors pourquoi s'inquiéter ? Profitez donc à fond des instants bisous qu'il veut bien vous accorder et laissez-le vaquer à ses grandes occupations !

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience