Mon enfant est gaucher : quand et comment en être certain ?

Article par Aurélie Djavadi , le 03/12/2009 à 16h16 , modifié le 06/12/2009 à 11h28 1 commentaire

Est-il droitier ? Est-il gaucher ? Face à un jeune enfant, on guette les signes décisifs. Mais tous ses premiers gestes ne sont pas révélateurs, et il faut parfois patienter jusqu'à ses cinq ans pour connaître la réponse.

A chacun son rythme
 
Certains ont une préférence très nette pour l'une de leurs deux mains, dès l'âge de trois ans, d'autres, vers quatre ans, utilisent encore indifféremment main droite ou main gauche pour dessiner.
 
La latéralisation est un processus long. Un enfant doit acquérir une aisance dans ses déplacements et ses mouvements en général avant de développer sa motricité fine. Pas d'inquiétude donc si votre enfant semble encore tâtonner vers quatre/cinq ans.
 
En revanche, le choix d'une main doit être fixé à l'entrée au CP, en vue de l'apprentissage de l'écriture. Si votre enfant est encore indécis à ce stade, il faudra prévoir un accompagnement.
 
Des pieds et des mains
 
Il arrive que l'on soit totalement gaucher ou droitier, mais c'est plus rare qu'on ne le pense. En clair : si votre enfant shoote toujours dans un ballon de son pied droit, n'en tirez pas de conclusion sur sa latéralité au niveau des mains. Seule son habileté face à une feuille de papier vous permettra de juger laquelle de ses mains est dominante.
 
Un choix qui doit rester spontané
 
L'époque où l'on empêchait les gauchers de se servir de leur main de prédilection est heureusement révolue. Mais nous vivons encore dans un monde fait pour les droitiers, et les préjugés sont tenaces.
 
Quoiqu'il en soit, évitez de contrarier votre enfant. Lui interdire d'agir de la manière qui lui est la plus naturelle peut troubler ses apprentissages. De plus, cela implique un effort quotidien, qui se traduit par des crampes. Que dire enfin des angoisses et frustrations qui peuvent resurgir ensuite ? On peut avoir une très belle écriture en étant gaucher comme droitier, ne l'oubliez pas !

Merci à Malika Taganza, psychomotricienne à Gymboree (gymboree-france.com)

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience