• Maman
  • Enfants

Mon enfant a un psy

Article par Julie Lemière , le 23/02/2011 à 11h54 , modifié le 23/02/2011 à 11h59 0 commentaire

Aux Etats-Unis, on se vante d'avoir un psy comme si on se félicitait de posséder un nouveau sac à main. En France, cela reste encore assez tabou, surtout quand ce sont nos enfants qui consultent.

Emmener la chair de sa chair chez un spécialiste de la psychologie, qu'il s'agisse de psychiatre, psychologue ou encore pédopsychiatre est une démarche  qui n'est pas anodine. On ne sait jamais quand consulter et on se dit toujours que le problème n'est que passager et que ça finira bien par passer.

 

Détrompez-vous, l'aide d'un expert  peut tout changer. S'il est  face à un enfant qui d'habitude n'exprime pas ses émotions, il trouvera le moyen de le faire parler. Par le jeu, les dessins, il décryptera les messages que votre chérubin n'arrive pas à faire passer. Certains indices peuvent vous inciter à prendre rendez-vous pour une consultation psychologique.

 

Chez les très jeunes enfants, cela se traduit par une certaine passivité, le bébé a des difficultés à trouver son sommeil, il fuit votre regard, ne fait pas d'efforts pour parler : il faut consulter. Une fois qu'il a commencé sa scolarité, vers 3 ans, son agressivité, ses troubles du sommeil récurrents, sa difficulté à se concentrer à l'école sont autant de signes révélateurs d'un malaise. Alors, prenez votre courage à deux mains et fixez un rendez-vous.


Trouver un bon psy n'est pas une mince affaire. Essayez d'interroger votre entourage et de vous faire recommander quelqu'un de bien. Vous allez quand même le laisser questionner votre enfant donc autant avoir toute confiance en lui. Si vous éprouvez une certaine gêne à l'idée que vos proches soient dans la confidence, demandez conseil à votre praticien.


Le premier rendez-vous


Ça y est, vous êtes dans la salle d'attente. Au préalable, parlez-en avec votre enfant pour qu'il ne soit pas surpris par la curiosité de la personne face à qui il se retrouvera.


En général, vous êtes souvent plus stressée que lui puisqu'il ne sait pas trop ce qui l'attend. Pour ce premier rendez-vous, le médecin vous recevra tous les deux (ou tous les trois si vous êtes venue avec votre conjoint). Il vous demandera quelles sont les raisons de votre venue et fera également participer votre enfant afin qu'il exprime avec ses mots ce qu'il ressent.

 

Ne soyez pas surprise si en sortant de cette première consultation, vous êtes un peu déprimée. Le médecin va mettre le doigt sur certaines failles et vous devrez expliquer clairement que votre enfant à des problèmes, ce qui est toujours délicat d'admettre pour une maman. Il se peut aussi que votre chérubin parle peu après la consultation voire même vous en veuille de l'avoir amené là. Cela ne durera qu'un temps et de lui- même il appréciera rapidement ces rendez-vous durant lesquels il peut se confier à une personne extérieure sans être jugé. Logiquement, le psychologue recevra par la suite l'enfant seul et vous le rejoindrait pour achever l'entretien en sa présence.

 

Le premier mois, les rendez-vous auront lieu environ tous les quinze jours. Vous déterminerai avec le médecin de leurs fréquences et de la durée de la thérapie en fonction  de l'évolution de votre enfant. Quoi qu'il en soit, félicitez-vous de l'avoir emmené faire une thérapie, tous les parents ne font pas cette démarche quand leur petit a quelques soucis.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience