Love story chez les ados : que faire en cas de rupture ?

Article par Caroline Rabourdin , le 14/06/2010 à 18h49 , modifié le 14/06/2010 à 19h10 0 commentaire

Après quelques mois d'une relation passionnée entre votre fille et son petit ami, c'est la fin de l'idylle. Sachez trouver les mots justes pour l'aider à surmonter cette épreuve.

"Ca y est, c'est fini, vous annonce votre fille de retour du lycée, qui s'enferme dans sa chambre pour pleurer. Respectez son désir d'intimité et ne la forcez pas à parler. Elle n'a certainement qu'une envie : rester seule ou parler à ses copines.

Quand la rupture se produit, le monde entier s'écroule autour de votre ado. Ne sous-estimez pas ce sentiment de mal-être. Et évitez toutes les adages du genre "Un de perdu, dix de retrouvés" qui ne sont d'aucun secours. Oubliez aussi les phrases comme "L'adolescence, c'est le meilleur moment de la vie". On est alors en droit de se demander à quoi ressemblera le pire...

Par ailleurs, ne vous moquez pas de votre enfant, cela ne ferait qu'empirer la situation. Ne minimisez pas non plus l'idylle et ne critiquez pas l'être aimé : « Maintenant je peux te le dire, ton copain il était vraiment horrible ! » A ce moment plus qu'un autre, faites attention à votre langage.

Toutes les ruptures font grandir. Votre fille va petit à petit se rendre compte de ses erreurs, qu'elle a peut-être trop idéalisé l'autre ainsi que sa relation. Elle qui pensait que l'amour était passion, comprend qu'il ressemble plus à la relation qu'ont papa et maman. Ce n'est pas une passion dévorante mais un amour plus serein qui nécessite un travail quotidien.
Cette love story va aussi lui permettre de s'affirmer, de définir ses valeurs et d'affiner son choix pour trouver un meilleur partenaire.

Tous les ados ne vivent pas de la même manière un échec amoureux. Les filles par exemple ressentent souvent le besoin d'en parler à des copines, d'écrire un journal intime ou de s'investir à fond dans les études. Les garçons au contraire ont tendance à ne rien montrer. Parfois, ils sortent avec d'autres demoiselles qu'ils n'aiment pas, pour oublier leur amour perdu.

Quand s'inquiéter ?

S'enfermer dans sa chambre pendant des heures après une rupture est normal. Cinq mois après, il y a lieu de s'alarmer.

Au bout d'un mois, un ado doit commencer à s'ouvrir de nouveau aux autres. Son travail de deuil est sur le point de s'achever, il retrouve le sourire, veut sortir un peu, bref, il commence à reprendre goût à la vie. Petit à petit, il va refaire surface, tourner la page et se montrer prêt pour une autre histoire d'amour.

Pour sortir votre enfant de sa torpeur, proposez-lui d'aller au cinéma, de faire une activité qui change comme une partie de laser game. Concoctez-lui ses petits plats préférés...
Si cette rupture tourne à la déprime, il est peut-être temps d'agir. Sa vie entière ne doit pas tourner autour de cet événement.

Votre fille est dans ce cas ? Proposez-lui une aide psychologique ou au moins d'en parler à sa meilleure amie. Le principal est que les mots sortent. Sinon suggérez-lui d'exprimer ce qu'elle ressent en peignant ou en dessinant. Le principal est que ce mal-être soit exprimé pour qu'elle puisse tourner la page et aimer de nouveau.

Avec le temps, elle retrouvera l'envie de conquérir d'autres cœurs. Même si elle n'oubliera jamais son premier amour, elle en tirera des leçons et abordera ses prochaines relations comme une adulte cette fois-ci.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience