Love story chez les ados : il est amoureux, comment réagir ?

Article par Caroline Rabourdin , le 14/06/2010 à 18h54 , modifié le 14/06/2010 à 19h09 0 commentaire

Avec Marine, c'est une affaire qui marche. Oui mais voilà, vous n'êtes pas censée le savoir. Faut-il le lui dire, le conseiller afin qu'il vive le mieux possible cette histoire d'amour qui débute ?

Depuis quelques temps, votre fils adopte un comportement étrange : il a une voix fluette au téléphone, s'enferme dans sa chambre pour chatter sur Internet et semble moins concentré sur ses cours. La faute à... Marine, sa première petite amie.

Depuis que vous êtes dans la confidence grâce à une autre mère de famille qui a révélé le pot aux roses, vous êtes tentée d'en savoir plus. Surtout, n'essayez pas de mener votre petite enquête auprès du petit frère. Il vendrait la mèche et cela vous ferait perdre toute crédibilité et la confiance que votre fils a en vous. Au contraire, respectez son désir d'indépendance et d'intimité. Il reviendra vers vous dès qu'il aura besoin de conseils.

Aussi, ne le narguez pas et évitez les phrases du genre "Tu nous la présentes quand Marine ?", si vous n'êtes pas sensée savoir que votre ado flirte avec une demoiselle. Sa love story, c'est son jardin secret, sachez rester à votre place.

Cependant, montrez-vous intéressée s'il vous en parle et dites-lui que la porte est ouverte pour faire la connaissance de l'heureuse élue.
Quoi qu'il en soit, ne vous moquez pas de lui et ne prenez pas cette histoire à la légère. Elle est importante pour lui. A travers elle, il s'initie à l'amour, découvre les premiers émois physiques et se familiarise avec le sexe opposé.
Par ailleurs, le premier flirt l'aide à prendre son indépendance, celle qui lui permettra bientôt de voler de ses propres ailes.

Il s'y prend mal, je le conseille ?

Non. Là encore, restez à votre place. Pas question de conseiller votre fils même si vous voyez qu'il s'y prend mal et qu'il risque fort de se prendre une veste par Linda, la très jolie déléguée de classe.

Eventuellement, glissez-lui à l'oreille que ce vêtement lui va mieux qu'un autre ou sur le ton de la plaisanterie que les compliments font toujours plaisir aux femmes.
Mais il doit vivre sa propre expérience. Si la demoiselle refuse ses avances, c'est à lui de comprendre ses erreurs : phrases maladroites, hygiène douteuse... Sans oublier que Linda n'est peut-être tout simplement pas faite pour lui.

Faut-il aborder la question de la sexualité ?

Oui. La plupart des adolescents sont mal informés sur la sexualité. Ils pensent tout savoir mais ignorent encore trop souvent les risques encourus ou même la façon de mettre un préservatif. D'ailleurs pour eux, celui-ci est superflu ! Résultat, la plupart des jeunes n'en mettent pas au moment de passer à l'acte.

Mieux vaut donc effectivement aborder la question des maladies, des infections sexuellement transmissibles et autres problèmes liés à la sexualité. Profitez-en également pour poser la question de la contraception.
Plus ces thèmes seront traités en amont, plus votre enfant s'en souviendra le moment venu. Au moins, il ne pourra pas dire qu'il ne savait pas.

Mais pour discuter de cette délicate question qui fait rougir les jeunes et met mal à l'aise les parents, ne prenez pas le couple amoureux à part. Au contraire, parlez-en librement en famille lors d'un repas. Pas la peine d'organiser une soirée spéciale, vous mettriez tout le monde mal à l'aise. Non, exprimez-vous simplement sur le sujet et faites passer le message.
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience