• Maman
  • Enfants

Les papas chouchouteraient plus un fils qui leur ressemble

Article par , le 11/06/2009 à 09h56 , modifié le 11/06/2009 à 12h19 0 commentaire

Il a été démontré après une étude que les pères de famille favoriseraient un enfant qui leur ressemble physiquement et au caractère similaire. Les petites filles préférées de leur papa, c'est fini ?

Les papas préfèreraient-ils les enfants qui leur ressemblent ? Une étude de l'Institut des Sciences de l'Evolution, menée par des chercheurs du CNRS, l'a démontré récemment. Les résultats de ces recherches sont publiées dans la version Internet de la revue Animal Behaviour.

Pour en arriver à ces conclusions, l'équipe de scientifiques a observé 30 familles résidant au sein de divers villages au Sénégal. Chaque famille était composée de deux enfants. Ce sont les mamans qui ont répondu à plusieurs questions concernant l'investissement paternel.

Grâce à leurs réponses, les chercheurs ont pu évaluer le degré d'attention du papa envers ses enfants, le temps passé avec eux, son affection, l'argent qu'il peut leur donner, etc. Cela a donné lieu à un indice d'investissement, expression barbare pour décrire la force de la relation père-enfants.

Après avoir répondu à ce questionnaire, les chercheurs ont fait appel à des habitants de villages avoisinnants qui ne connaissaient pas ces villageois. Ils ont évalué la ressemblance entre le père et l'enfant en comparant les traits du visage et l'odeur de chacun.

Les habitants extérieurs ont dû comparer 3 photos dont celle du papa et celle de l'enfant. Ensuite, ils ont comparé l'odeur d'un t-shirt porté par l'enfant et celle de deux hommes. Quand les pères étaient reconnus, les chercheurs ont établi des indices de ressemblance : les papas qui s'occupent le plus de leurs enfants sont ceux qui possèdent les indices les plus forts.

Par conséquent, les enfants qui bénéficient de cette favorisation de la part de leur père évoluent mieux : meilleure croissance, meilleure nutrition, meilleure éducation. Les conditions de vie de ces enfants privilégiés sont très bonnes dans la région.

Ces observations corroborent les idées de Darwin, qui estime que les pères reconnaissent leurs enfants naturels notamment par la ressemblance physique.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience