• Maman
  • Enfants

Les mamans qui travaillent à temps partiel plus épanouies

Article par , le 21/12/2011 à 09h52 , modifié le 21/12/2011 à 10h20 0 commentaire

Depuis plusieurs décennies, les femmes ont obtenu le droit de travailler et n'ont plus aujourd'hui à choisir entre maternité et indépendance financière.

Quand elles décident de "faire un bébé", elles peuvent toutefois émettre des interrogations : faut-il devenir une mère au foyer ? Faut-il abandonner son bout de chou chaque matin pour se rendre sur son lieu de travail ? Faut-il plutôt opter par le travail à temps partiel ?

Mieux vaut travailler que rester à la maison

Certaines futures mères de famille ne se poseront plus ces questions quand elles auront pris connaissance d'une étude qui devrait notamment déculpabiliser les mères actives. Elle révèle que les mamans qui exercent une activité professionnelle à temps plein mais surtout à temps partiel seraient en meilleure santé et plus heureuses que les mères au foyer. Les mères qui travaillent à temps partiel, surtout quand leurs enfants sont très jeunes, afficheraient moins de symptômes de dépression et seraient en meilleure santé que les femmes au foyer.

Selon l'auteur principal de cette étude, le Professeur Cheryl Buehler, professeur de ressources humaines à l'Université de Caroline du Nord, le travail à temps partiel évite les conflits entre le travail et la famille ou la parentalité. Toutefois, dans de nombreux cas, le travail à temps partiel n'est pas différent, en termes de bien-être de la mère, du travail à plein temps. Lisez plutôt ! Les mères, qui exercent une profession à temps partiel ont certes une meilleure santé globale et moins de symptômes de dépression que les mamans qui restent au foyer. En revanche, il n'y a pas de différence significative de santé générale ou de symptômes dépressifs entre les mamans travaillant à temps partiel ou à temps plein.

Les mères qui travaillent à mi-temps plus à l'écoute de leurs nourrissons

Les résultats ont aussi montré que les femmes qui travaillent à mi-temps étaient "tout aussi présentes lors des activités scolaires de leurs enfants que les mères au foyer" et plus présentes que les mamans qui travaillent à plein temps. Selon les chercheurs, il semblerait que les mères qui travaillent à mi-temps seraient plus à l'écoute de leurs nourrissons et offriraient plus de possibilités d'apprentissage à leurs petits que les mères au foyer ou celles travaillant à 100 %".  "En ce qui concerne l'éducation des enfants et l'équilibre entre le travail et la maison, travailler à mi-temps permet aux mères d'accéder aux meilleurs aspects des deux mondes" a indiqué Jennifer Fraone, du Boston College Center for Work & Family.

WebMD, une société américaine qui fournit des services d'informations sanitaires, a déclaré : "Même si des recherches précédentes se sont intéressées au bien-être des mères actives à plein temps en comparaison avec les mères au foyer, peu d'études ont été menées sur le travail à temps partiel en particulier, et ses effets sur la maternité, la vie de famille et le rôle des parents en général".

Des chercheurs ont en effet examiné des données provenant de plus de 1.300 mères américaines sur une période de dix ans. Dans cette étude, le temps partiel est défini comme toute période de travail allant de une à 32 heures par semaine. Cette étude a été publiée dans l'édition de décembre de la revue Journal of Family Psychology.
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience