• Maman
  • Enfants

Les femmes ont-elles trop de responsabilités ?

Article par , le 02/03/2012 à 11h47 , modifié le 05/03/2012 à 12h24 0 commentaire

Selon une étude P&G réalisée auprès de 10 000 mamans dans 13 pays européens, les femmes d'aujourd'hui ne consacrent plus que très peu de temps à elles-mêmes, dédiant leur journée à leur travail et leur famille.

Les transformations de la cellule familiale, les évolutions du rôle des pères et des mères, mais aussi les avancées politiques et sociales ont ouvert la voie à une nouvelle génération de mamans dynamiques. Mais cette quête d'affirmation, amorcée il y a près de cinquante ans, atteint aujourd'hui ses limites avec des femmes, jonglant entre vie familiale et vie professionnelle dont les journées sont rythmées par une organisation extrêmement pointue. La maman d'aujourd'hui aurait-elle trop de responsabilités, en tant que mère, compagne, salariée, pour se consacrer à la femme qui est en elle ?
 
38 minutes de "temps libre" par jour
Le constat de l'étude P&G (Pampers, Ariel, Gillette...) réalisée auprès de 10 000 mamans dans 13 pays européens est sans appel et met en évidence le fait que les mères françaises disposent seulement de 38 minutes de temps libre par jour (le plus bas en Europe). 38 minutes en moyenne qu'elles ne consacrent qu'à elles seules, passant le reste de leur temps à s'occuper de leurs enfants, leur famille, leur travail ou leur relation avec leur conjoint. La tendance est générale en Europe, même si un clivage Nord/Sud persiste, les mères finlandaises atteignant un "sommet" de 69 minutes de temps libre par jour. Au final, dans un emploi du temps souvent bien chargé, 54% des mamans européennes préfèrent changer leur temps libre en "temps pour tous" consacrant en moyenne 4h par jour à leurs enfants. Mère attentive, compagne investie, professionnelle accomplie, la femme nouvelle génération trouverait-elle son épanouissement dans cet excès de responsabilités ? Pas si sûr si l'on en croit le psychiatre et psychanalyste Serge Héfez pour qui "c'est dans un indispensable temps pour soi qui n'est ni le temps de la travailleuse, ni celui de la compagne, de la mère ou de la ménagère, [...] que les femmes ont conscience de pouvoir réaliser ce travail psychique de réflexion, celui de se regarder, de se consacrer à elles-même, de ne rien faire, de se sentir tout simplement exister... Il est bien court, ce temps, pour réaliser une tâche aussi fondamentale !
 
Des mamans "manager de famille"
Cette course contre le temps et l'évolution du rôle traditionnel de mère et d'épouse ont clairement bouleversé le schéma de la cellule familiale classique, plaçant les femmes en chef de famille et dépositaires d'une responsabilité qui revenait, auparavant, à leur conjoint.  La mère de famille ordinaire n'est plus, vive la "maman manager" dont le quotidien consiste plus à gérer des tâches d'organisation et de logistique que des tâches domestiques. Et l'homme, que devient-il dans ce schéma ?
L'évolution des codes de la virilité et l'autonomisation des femmes ont distinctement modifié le rôle et la place du père dans la cellule familiale. Ce dernier, autrefois traditionnel chef de famille, délègue plus volontiers cette responsabilité à sa compagne qui demeure, en outre, "convaincue de savoir mieux que lui comment il faut s'y prendre avec la maison ou avec les jeunes enfants" remarque Serge Héfez. Dans cette configuration, les hommes parviennent à consacrer davantage leur temps libre à eux-mêmes qu'à leur famille ou à leur conjointe qu'ils se disent pourtant prêts à aider.

Au final, réussira-t-on à trouver un équilibre entre hommes et femmes, pères et mères, qui tendent à jouer les mêmes rôles et occuper les mêmes fonctions ? Oui, si l'on considère que les hommes pourraient consacrer davantage de leur temps libre à leurs enfants et leur famille tout en réalisant  qu'ils "n'ont pas tout à perdre dans la remise en question de la sacro sainte domination masculine" explique Serge Héfez. Et plus encore, si les femmes réalisent qu'elles ont, elles, beaucoup à gagner dans cette évolution si elles réussissent à renoncer à un certain idéal de perfection.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience