Les ados et l'alcool : mon fils est alcoolique, que faire ?

Article par Caroline Rabourdin , le 08/03/2010 à 10h49 , modifié le 08/03/2010 à 11h14 0 commentaire

Comment réagir quand l'alcool est tellement présent qu'il a fini par envahir le quotidien de votre enfant ? Sachez trouver les mots justes pour l'aider à affronter la maladie.

Lorsque l'alcool s'est pleinement installé dans la vie d'une personne et que la consommation est quotidienne, commencez par lui parler pour qu'elle prenne d'abord conscience de ce problème. En effet, bon nombre d'alcooliques préfèrent se voiler la face plutôt que d'admettre leur souffrance.

Tentez de l'inciter à faire une cure de désintoxication. Cependant, si votre enfant n'en a pas la volonté, il replongera forcément. S'il n'est pas prêt, conseillez-lui de parler de son problème à un médecin ou à un psychologue. Surtout, n'insistez pas. Ne lui faites pas la morale tous les jours, cela ne pourrait avoir pour conséquence que de rompre les liens entre lui et vous.

Ne le culpabilisez pas mais restez ferme sur les règles à respecter dans votre maison. Dites-lui également que vous avez confiance en lui et que vous savez qu'il peut s'en sortir, s'il le veut.
Votre enfant est alcoolique, d'accord, mais ce n'est pas à vous d'en souffrir. Lisez des ouvrages sur le sujet pour comprendre au mieux cette maladie. Ne vous apitoyez pas sur son sort et continuez à vivre au mieux, à condition bien sûr que cette situation ne dégénère pas en violences physiques.

Il a perdu ses clefs pour rentrer chez lui ? Tant pis, il dormira dans sa voiture. Cela peut paraître dur, mais en aidant un alcoolique, vous l'empêchez de voir la réalité en face. Soyez présente en cas de souci mais laissez-le seul affronter les conséquences de son alcoolisme. Ce n'est qu'ainsi qu'il prendra conscience de l'importance de se faire soigner.  
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience