Les ados et l'alcool : à quel âge commencent-ils à consommer ?

Article par Caroline Rabourdin , le 08/03/2010 à 10h56 , modifié le 08/03/2010 à 11h15 0 commentaire

Devant la recrudescence du nombre d'adolescents arrivant au service des urgences pédiatriques en état d'ébriété, faisons un bond dans le passé pour comprendre les débuts de l'alcoolisation chez les jeunes.

Dans notre pays, la consommation d'alcool commence vers 10-12 ans dans le cadre familial. Lors d'un mariage, d'un anniversaire ou d'une fête de famille, les parents acceptent que l'ado goûte un peu de champagne ou un fond de verre de vin.

Puis, en grandissant, l'ado cherche ses limites et transgresse les règles établies par les parents et la morale. Il va alors s'initier aux différents alcools, va consommer davantage notamment lors de soirées le week-end. Pour certains adolescents, la boisson est un moyen de se désinhiber et de combler des manques affectifs.

Seulement, depuis quelques années, le binge drinking conduit les ados de plus en plus fréquemment dans les hôpitaux à cause de violences ou de comas éthyliques. Pour éviter d'en arriver là, beaucoup de parents s'interrogent sur leur responsabilité face à la consommation excessive de leur enfant.

Interdire le premier verre d'alcool ne ferait que renforcer le goût du jeune pour la transgression. Par ailleurs, si ce n'est pas dans un cadre familial, l'ado finira toujours par goûter du vin ou autre chez des amis ou lors d'une soirée. Et par esprit de revanche, il est possible qu'il soit tenté d'en boire à l'excès.

Par contre, montrer à l'adolescent les méfaits de l'alcool à outrance peut être intéressant. De même, il paraît judicieux de lui faire prendre conscience que les industriels mettent tout en place pour qu'il tombe dans le piège des prémix, ces mélanges sucrés où le goût de l'alcool est peu présent et qui sont principalement destinés à un public jeune.
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience