Lecture pour enfant : l'offre de la littérature jeunesse

Article par Anne Humbert , le 27/01/2010 à 17h37 , modifié le 27/01/2010 à 17h43 0 commentaire

Le salon du livre et de la presse jeunesse en Seine Saint Denis vient de fêter ses 25 ans. En 2008, La littérature jeunesse représentait en France 11,6% du chiffre d'affaire de l'édition. Devant une offre sans cesse en augmentation, il est difficile lorsque l'on est parent de se retrouver et de viser juste. Nous avons demandé à la directrice du salon Sylvie Vassalo de nous donner quelques conseils de spécialiste.

A qui s'adresse le salon du livre et de la jeunesse de Seine Saint Denis?
Ce salon s'adresse à trois types de personne : le grand public donc les parents et leur enfant, les professionnels du livre et le personnel enseignant ainsi que les crèches et PMI.
 
Mis à part ce salon quelles sont vos actions au quotidien pour faire découvrir les livres aux enfants ?
Nous avons tout d'abord des expositions toute l'année dans le département.  Nous avons aussi crée une « malle de livres » qui cette année avait comme thématique : la gourmandise. C'est un "salon" itinérant de lecture qui apporte la lecture dans des endroits inattendus où les livres sont parfois absents. Mais aussi dans les écoles, les crèches et les associations. Ce temps de lecture est spectaculaire car la scénographie autour de cette malle est très présente.
 
Est ce que tous les enfants aiment qu'on leur raconte des histoires ?
Tout d'abord pour lire, il faut qu'il y ait un temps et un espace. Les  enfants qui ne savent pas lire (et même ensuite) ont un réel plaisir  à entendre l'histoire incarnée par leurs parents. Cela donne une tonalité, une couleur unique.
Tous les enfants ont besoin de cet imaginaire pour grandir. Les histoires sont là pour les faire rêver.
 
Comment peut-on donner le goût de la lecture aux enfants avant 6 ans ?
Les enfants agissent par mimétisme, il est donc préférable que l'on aime lire aussi et que l'on s'accorde du temps pour cela.
La transmission est elle aussi importante. Mais partager les livres que l'on a aimé doit aussi de faire dans les deux sens. Il faut être curieux du goût de ses enfants.
Dans ce temps de lecture, le corps est aussi très important: on est en face à face ou sur les genoux de ses parents. L'univers du livre « enferme » le corps dans l'histoire.
 
Quelles sont les grandes tendances pour les livres des 3-6 ans ? Les sujets ont-ils changé?
La société est entrée dans l'univers des enfants, même parfois avec un humour corrosif. A contrario, des livres publiés hier qui montraient la nudité enfantine ou des parents faisant des câlins avec leur enfant sont rares.
 
Y a t-il des livres publiés qui sont trop compliqués pour les enfants voir inadaptés ?

C'est une question sans cesse débattue. Certains pédopsychiatres pensent que les enfants sont bien plus compétents à la lecture qu'on ne le croit. Un petit est capable d'entendre des choses mêmes très complexes, le principal est qu'il l'entende dans une belle langue.
Pour d'autres, la lecture enfantine doit être simple et directe. C'est à dire tournée autour d'histoires du quotidien et ne laissant pas d'espace entre l'image et le texte.
 
Une des grandes tendances, ce sont  les livres à toucher ou les pop-up,en quoi sont-ils originaux ?
Ces livres ont souvent la particularité de ne pas être des histoires linéaires et on peut donc les prendre par tous les bouts. Ce sont des livres ludiques qui s'adressent à tous et bien souvent ils sont vraiment artistiques et donc beau à regarder.Ces livres ont  d'ailleurs explosé dans le monde de l'édition.
 
A noter que le prochain salon du livre et de la presse jeunesse en Seine Saint Denis : du 01 au 10 décembre 2010.
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience