• Maman
  • Enfants

Alimentation : "Le plus important, c'est que l'enfant goûte"

Article par Caroline RABOURDIN , le 20/08/2009 à 19h57 , modifié le 27/08/2009 à 09h56 1 commentaire

Après le biberon ou le sein vient l'étape de la petite cuillère et des nouveaux aliments. Comment commencer la diversification alimentaire ? Marie-Claire Thareau-Dupire, nutritionniste et ingénieur, nous répond.

Quel est l'âge idéal pour commencer la diversification alimentaire ?
Si la maman allaite, l'enfant est habitué aux goûts et aux différentes saveurs du lait qui change en fonction de ce qu'elle mange. Si elle donne des biberons, le lait a toujours le même goût. Il faudra alors davantage stimuler l'enfant.
Il faut commencer la diversification alimentaire quand le lait n'est plus suffisant, soit vers le 4ème mois, avec des fruits et des légumes, en passant un morceau de carottes sur les lèvres par exemple.
 
Comment faut-il procéder ?
La diversification se fait sur un repas qui n'a pas trop d'importance : le goûter, car l'enfant est plus disponible. Chaque fois, je fais goûter un aliment : un fruit le plus souvent possible. Je coupe une pomme en deux, gratte l'intérieur et lui donne. Et je complète avec la tétée. S'il se régale, je diminue le biberon. Mais je garde toujours la tétée du matin et du soir car elles sont rassurantes.
Vers 4 mois, si le bébé se réveille en pleine nuit, c'est parce que le lait n'est pas assez consistant et qu'il a faim. Dans ce cas, j'introduis une farine à base d'une seule céréale dans son biberon du soir. Le mieux, c'est la crème de riz car elle est très facile à digérer.
 
Quelle est la règle d'or en matière de diversification ?
L'enfant a des intestins très fragiles. Il faut introduire les aliments un par un et vérifier qu'il les accepte bien au niveau des selles et de la peau. Je commence par la carotte. Si je vois qu'elle est bien acceptée, je fais une purée de carottes et de courgettes... Il ne faut pas brûler les étapes. La diversification se fait sur un an. Le soir et le matin, je garde toujours la tétée.
 
Quelles sont les différentes périodes en matière d'alimentation ?
De 5 à 18 mois, le bébé ne se distingue pas de ses parents. Il grandit beaucoup et a souvent faim. Si vous lui tendez une cuillère et que vous ouvrez la bouche, il ouvrira la bouche.
A partir de 18 mois, il se rend compte qu'il y a les parents et lui. Il sait aussi qu'il aime le sucré mais les autres saveurs, il va falloir les apprendre.
 
Comment va-t-il apprendre ?
L'enfant va alors tenir compte des parents. Si les parents se régalent en mangeant de la salade, il va vouloir goûter. C'est un premier pas important. Pour chaque aliment, il va falloir que l'enfant se l'approprie. L'être humain a la capacité de tout aimer. Parfois, les adultes pensent que s'il n'aime pas une fois, il n'aimera jamais, ce n'est pas vrai. Ca dépend comment c'est cuisiné. Et puis, ce n'est pas grave si l'enfant n'aime pas, le plus important, c'est qu'il goûte.
 
Avez-vous des astuces pour faire manger de tout à un enfant ?
L'ado veut parfois se démarquer de ses parents et de sa famille si tout le monde aime les haricots verts par exemple. On peut mettre sur la table de la sauce tomate, des graines de tournesol et chacun assaisonne à sa façon. Quand il est plus grand, vous pouvez lui demander ce qu'on fait comme repas pour toute la famille. Et il doit être équilibré. Il ne faut pas se décourager, on a parfois des moments de génie pour faire manger un plat à son enfant.

A lire : "Mon enfant mange de tout" aux éditions Leduc, par Marie-Claire Thareau-Dupire

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience