• Maman
  • Enfants

Le festival du cinéma met l'enfance à l'honneur

Article par , le 04/02/2011 à 14h21 , modifié le 04/02/2011 à 14h44 0 commentaire

Le cinéma "Les 39 marches" à Sevran (Seine-Saint-Denis) propose du 7 au 22 février 2011 le festival "A hauteur d'enfant" avec le programme suivant : 32 films (longs et courts métrages), des rencontres avec des professionnels du cinéma et des ateliers thématiques pour entrer dans les coulisses du 7ème art. Cette année, "A Hauteur d'Enfant" propose de parcourir le monde et le temps au travers de regards d'enfants.

Entre grands classiques et films d'auteurs, le Festival invite les publics de tous âges à un parcours cinématographique poétique, convivial, ludique mais toujours exigeant. En 2011, le Festival apporte plein de nouveautés dans son cartable : des nouveaux ateliers, un hommage à Paul Carpita, une exposition et même un concert ! Notons que le Festival étend sa toile dans 5 salles de Seine-Saint-Denis et de Paris ! Rendez-vous sur le site cine39marches.fr

A hauteur d'enfant - le principe

Le festival A hauteur d'enfant entend mettre l'enfance à l'honneur en proposant un florilège de films d'auteur ayant pour particularité d'offrir le point de vue de l'enfant sur les événements de la vie. Drôles, émouvants, espiègles, fantastiques, poétiques, naïfs, tendres ou réalistes, la sélection de films mêle courts et longs métrages, fictions, documentaires, film d'animation de manière à présenter un panel étendu des formes d'expression cinématographiques.

"A hauteur d'enfant" ne signifie pas obligatoirement "films pour enfants". Le festival s'adresse à un public large, tant par sa programmation que par la variété des ateliers proposés. Parallèlement aux projections, le festival propose en effet des ateliers et des rencontres dans différents lieux de la ville de Sevran, qui permettent au public d'appréhender les hommes et les techniques qui font la magie du 7ème art.

Autant de moments d'échange et de partage qui permettent à un large public de se divertir et d'apprendre dans une ambiance ludique et conviviale. Pour favoriser l'accessibilité du 7ème art à un public élargi, seules les projections sont payantes, les ateliers et les rencontres étant en entrée libre sur inscription.

Les longs métrages

-
Charlie et la chocolaterie de Mel Stuart avec Gene Wilder, Jack Albertson (1h40, 1971, USA)

- Du silence et des ombres de Robert Mulligan avec Gregory Peck, Mary Badham (2h09, 1962, USA)

- Huacho de Alejandro Fernández Almendras avec Clemira Aguayo, Alejandra Yáñez (1h29, 2009, Chili)

- L'homme sur les quais de Raoul Peck avec Jean-Michel Martial, Jennifer Zubar (1h45, 1992, Haïti)

- Le ballon blanc de Jafar Panahi avec Aida Mohammadkhani, Mohsen Kafili (1h25, 1995, Iran)

- Le dernier été de la Boyita de Julia Solomonoff avec Guadalupe Alonso, Nicolas Treise (1h30, 2010, Argentine)

- Le retour de Andrei Zviaguintsev avec Vladimir Garine, Ivan Dobronrarov (1h46, 2003, Russie)

- Le voleur de bicyclette de Vittorio De Sica avec Lamberto Maggiorani, Enzo Staiola (1h25, 1948, Italie)

- Les contrebandiers de Moonfleet de Fritz Lang avec Stewart Granger, Jon Whiteley (1h23 1955, USA) 1757

- Les dimanches de Ville d'Avray de Serge Bourguignon avec Hardy Krüger, Nicole Courcel (1h50, 1962, France)

- Miracle en Alabama de Arthur Penn avec Anne Bancroft, Patty Duke (1h46, 1962, USA)

- Sidewalk Stories de Charles Lane avec Charles Lane, Nicole Alysia (1989, 1h40, USA)

Les cours métrages

-
Ame noire/Black Soul de Martine Chartrand (10 min, 2001, Canada)

- Anna Lovenstein de Pauline Bureau (9 min, 2009, France)

- Au bout de ma rue de Louis-Georges Carrier (14 min, 1958, Canada)

- Bonne nuit de Valéry Rosier (18 min, 2008, France)

- Des lapins dans la tête de Paul Carpita (16 min, 1964, France)

- Le trop petit prince de Zeïa Trofimova (7 min, 2002, France)

- Le vieil homme et la mer de Alexandre Petrov avec Gordon Pinsent, Kevin Delaye (22 min,2000, Russie)

- Lost and Found (Perdu? Retrouvé !) de Philip Hunt (24 min, 2010, G-B)

- Muzica In Sange (la musique dans le sang) de Alexandru Mavrodineanu (16 min, 2009, Roumanie)

- Peau de chat de Pedro de Andrade (13 min, 1960, Brésil)

- Trolls de Brianne Nord-Stewart (7 min, 2009, Canada)

- Um dia frio (un jour froid) de Claudia Varejão (26 min, 2010, Portugal)

- Zéro de conduite de Jean Vigo (44 min, 1932, France)

Les ateliers
 
"La bande son du film", "Scénario", "Initiation au cinéma" et "Aux origines du cinéma".

A hauteur d'enfant innove en 2011 

L'atelier "Aux origines du cinéma" : de la lanterne magique et ses projections d'images fixes et animées aux jouets optiques, un atelier pour comprendre quelques secrets techniques sur la fabrication des films d'animation et sur l'illusion du mouvement !

L'atelier "Initiation au cinéma" : Les participants s'initieront à l'art cinématographique (le découpage, la mise en scène, le montage, la lumière, la profondeur de champ, le plan séquence, le hors champ...).

Les Rendez-vous contes : Introduire la musique et la littérature là où on ne les attend pas : en plein centre commercial Beau Sevran, une conteuse lira des ouvrages proposés dans le cadre du parcours "Du livre au film", accompagnée par les musiciens du conservatoire de Sevran.

L'exposition "A hauteur d'enfants" : une exposition des vingt plus belles photos d'enfants d'Olivier Föllmi, de l'Himalaya à l'Inde, du Mexique à l'Argentine, de l'Ethiopie à la Tanzanie.

"Hors les murs", le ciné-club itinérant du Festival A hauteur d'enfant : Le Festival s'exporte et investit cinq salles de Paris et de la Seine Saint-Denis pour des soirées de projections-rencontres en lien avec sa thématique : Espace 1789 (Saint-Ouen), Grand Action (Paris 5), Georges Méliès (Montreuil), Champollion (Paris 5), Jacques Tati (Tremblay-en-France).

L'Hommage à Paul Carpita : une rétrospective de ses courts métrages, ainsi qu'une projection de son film "Le rendez-vous des quais", qui seront suivis d'un échange avec des cinéastes qui l'ont bien connus.

Un concert en ouverture du Festival : cette année, la soirée d'ouverture du Festival sera marquée par un concert de l'orchestre harmonique du conservatoire de Sevran qui interprètera des classiques du cinéma populaire réarrangés.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience